Cet article date de plus d'un an.

Etats-Unis : plus de 100 millions de personnes ont reçu au moins une dose d'un vaccin anti-Covid

Selon le décompte des Centres de prévention et de lutte contre les maladies, 101,8 millions d'Américains ont reçu au moins une dose, dont 58 millions sont entièrement vaccinés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une homme photographie sa fille qui se fait vacciner contre le Covid-19, le 2 avril 2021 à Louisville (Etats-Unis). (JON CHERRY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un chiffre à faire palir d'envie de nombreux pays européens. Plus de 100 millions de personnes avaient reçu vendredi 2 avril au moins une dose d'un vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, selon les données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays. Dans le détail, plus de 101,8 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, et 58 millions d'individus sont entièrement vaccinés, dont plus d'une personne sur deux chez les plus de 65 ans.

90% des adultes bientôt éligibles

Confirmant la spectaculaire montée en puissance de la campagne de vaccination américaine, le président Joe Biden a promis que 90% des adultes seraient éligibles au vaccin d'ici le 19 avril, et a annoncé l'objectif de 200 millions d'injections au centième jour de son entrée en fonction. L'objectif du président démocrate est que les Américains puissent se rassembler "en petits groupes" pour célébrer la fête nationale du 4 juillet.

Trois vaccins sont désormais autorisés aux Etats-Unis: celui de Johnson & Johnson (une seule injection nécessaire par personne) et ceux de l'alliance Pfizer/BioNTech et de Moderna (deux doses). Malgré ces progrès dans la vaccination de masse, le pays connaît une résurgence des cas positifs au coronavirus. La pandémie près de 1 000 morts en moyenne par jour aux Etats-Unis, selon les autorités sanitaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.