Covid-19 : la Libye entame sa campagne de vaccination par son Premier ministre

La Libye a indiqué avoir lancé samedi sa campagne de vaccination contre le Covid-19, en commençant par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah

Le Premier ministre de la Libye, Abdelhamid Dbeibah, reçoit sa première injection du vaccin contre le Covid-19, le 10 avril 2021.
Le Premier ministre de la Libye, Abdelhamid Dbeibah, reçoit sa première injection du vaccin contre le Covid-19, le 10 avril 2021. (MAHMUD TURKIA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Top départ de la campagne de vaccination en Libye. L'annonce a été faite samedi 10 avril par le président du Centre national de lutte contre les maladies (CDC) Badreddine al-Najjar lors d'une conférence de presse. "La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 a été lancée au siège du CDC à Souq al-Joumaa" (banlieue est de Tripoli), et vise en priorité "les personnes âgées, les malades chroniques", a-t-il dit.

Abdelhamid Dbeibah, chef du Gouvernement d'unité nationale (GUN), a été le premier à recevoir un vaccin, suivi par le ministre de la Santé, Ali al-Zenati, a constaté un journaliste de l'AFP. Suivez notre direct.

 Plus de 5 700 patients en réanimation en France. L'objectif des 5 000 contaminations par jour souhaité le 24 novembre dernier par Emmanuel Macron semble bien loin. Au cours des dernières 24 heures, 43 284 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés samedi 10 avril, selon les données de Santé Publique France. Soit 38 301 cas par jour, en moyenne, sur les 7 derniers jours. Les autorités sanitaires font également état de 5 769 patients hospitalisés en réanimation ou soins intensifs. Ce chiffre a progressé d'un millier en seulement 15 jours. Et il n'avait pas été aussi haut depuis le 17 avril 2020. 297 décès ont été recensés sur la période.

 Des enseignants vaccinés dès la semaine prochaine ? La stratégie de vaccination en France devrait prendre un nouveau tournant au cours des prochains jours. Au cours de sa visite à Lyon (Rhône), dans l'après-midi, Jean Castex a évoqué la protection contre le Covid-19 du corps professoral. Selon le Premier ministre, les enseignants, Atsem et autre personnels éducatifs "de plus de 50 ans qui sont en contact d'enfants en situation de handicap" pourront être vaccinés "sans doute dès la semaine prochaine", a-t-il annoncé depuis le centre de vaccination de Lyon-Gerland. 

Les Etats-Unis écartent "à ce stade" le lien entre thromboses et vaccin de Johnson & Jonhson. Il n'a pas été établi de lien de causalité à ce stade entre la formation de caillots sanguins et l'injection du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA), en disant enquêter sur des cas aux Etats-Unis. L'Agence européenne des médicaments (EMA) avait indiqué plus tôt vendredi enquêter sur des liens entre le vaccin de Johnson & Johnson (qui sera commercialisé sous le nom de Janssen en Europe) et des cas de caillots sanguins.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h10 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

Le nombre de malades en réanimation continue d'augmenter, avec 5 700 patients en soins intensifs, un chiffre inédit depuis le début de la troisième vague.

Les obsèques du prince Philip, décédé hier à l'âge de 99 ans, auront lieu samedi prochain. Le Prince Charles a pris la parole face aux caméras pour saluer la mémoire de son "cher papa", qui lui "manquera énormément".

Les députés ont adopté en première lecture la mesure emblématique de la Loi climat portant sur la suppression des lignes aériennes sur les liaisons pouvant être faites en 2h30 en train. Un vote qui doit encore être confirmé au Sénat.

Match emballant entre l'OM et Montpellier qui se solde sur un nul qui n'arrange personne dans la lutte aux places européennes (3-3). Un peu plus tôt dans la journée, le PSG n'avait fait qu'une bouchée de Strasbourg (4-1).

Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live !

22h43 : Bonsoir Pierre et merci pour votre travail Je viens de lire votre article sur les demandes de renfort de l’hôpital, étant moi même infirmière libérale je me demande bien sûr quand je pourrai bien aller renforcer les équipes de l’hôpital. En effet depuis 1 an je fait les test pcr que les labo ici ne font pas, je prend en charge les surveillances covid à domicile, je prend en charge les sorties d’hôpital de plus en plus lourdes et précoces pour soulager l’hôpital, je vaccine en centre de vaccination sur mes repos, nous mettons en place la vaccination à domicile ...Je n’ai plus de temps ni d’énergie à consacrer en plus à l’hôpital mais on ne parle que très rarement de nous et de notre investissement quotidien.

22h43 : Témoignage de @Sab sur les efforts sans cesse demandés au personnel soignant.

22h27 : @Syriaberry Tout à fait, nous y avons consacré un article il y a deux jours. Le Portugal ou le Royaume-Uni ont par exemple drastiquement réduit les vols vers le pays dirigé par Jaïr Bolsonaro.

22h25 : Bonsoir Pierre, je m'étonne qu'il n'y ait pas un mot sur la situation sanitaire du Brésil, les nombreux variants, les réa occupées par 50% de personnes ayant moins de 40 ans, c'est quand même étonnant que la France maintienne ses vols réguliers, d'autres pays d'Europe ont pris des mesures différentes. Bonne soirée

22h19 : En Inde, l’épidémie de Covid-19 augmente à une vitesse jamais observée depuis le début de la crise sanitaire. Dans un hôpital de la banlieue de New Delhi, les personnes contaminées affluent "de manière exponentielle depuis deux-trois semaines", selon la cheffe du service, le docteur Reshma Tewari. L’unité de soins intensifs est pleine à craquer. Ces derniers mois pourtant, l’épidémie avait connu une vraie accalmie dans le pays. Reportage de France 2.



(FRANCE 2)

22h07 : @Curieuse C'était le cas l'an dernier pendant le confinement et pendant les grandes vacances, je ne sais pas vous dire si c'est toujours le cas (et le temps me manque pour éplucher tous les bulletins épidémiologiques de Santé Publique France hebdomadaires qui font leurs 60 pages écrites petit).

22h06 : Bonsoir Pierre, concernant la baisse (ultra ultra légère) des contaminations en Ile de France vs l'exode des Parisiens...Je me souviens que vous nous aviez expliqué l'année dernière que les personnes testées étaient classées en fonction de leur région d'origine et non de l'endroit où était réalisé le test. En clair, un 75 se faisant tester en Bretagne va dans les stats de Paris, et la Bretagne reste clean. Est-ce toujours le cas ? Car pas d'effet exode du coup..? Merci pour votre aide précieuse, et bon courage ! ;)

22h25 : @Marc Tout à fait, on compte 210 décès lors des dernières 24 heures en milieu hospitalier, 297 de moyenne sur les sept derniers jours.

21h45 : Bonsoir, avant toute chose, un grand merci pour votre excellent travail. Concernant les chiffres du jour, Je n'ai pas trouvé le nombre de décès quotidien. L'avez-vous ? Merci.

21h43 : Plus de 110 personnes rassemblées dans un restaurant clandestin ont été verbalisées dans le XIXe arrondissement de Paris la nuit dernière. Les gardes à vue de deux personnes présentées comme l'organisateur et le gérant du restaurant, pour "mise en danger de la vie d'autrui et travail dissimulé" ont été levées en fin de journée "pour poursuite d'enquête", fait savoir le parquet de Paris.

21h29 : @Parisienne C'est difficile de vous répondre, car on a pu quantifier assez tard le nombre de Parisiens qui avaient fui la capitale pour se confiner au vert lors du premier confinement. Le chiffre final s'établit à environ 200 000 Franciliens, moindre qu'imaginé initialement. Le confinement étant théoriquement plus court, les écoles rouvrant dans deux semaines, devraient cette fois limiter l'"exode".

21h27 : Bonsoir, la potentielle baisse du nombre de cas en Île-de-France ne serait-elle pas en partie due au fait que les Parisiens sont massivement partis à l'annonce de la fermeture des écoles ?

21h25 : Soit je me suis mal exprimé, soit vous avez un container de mauvaise foi, mais je fais précisément une différence entre les mesures de freinage, le stade précédant le confinement qui était encore en vigueur dans la majeure partie de l'Hexagone jusqu'à fin mars, et le confinement, écrit en toutes lettres dans la phrase d'avant.

Et un jour, peut-être, on n'aura plus de commentaires sur vos fantasmes de l'oreillette qui nous relie directement à l'Elysée... Un jour...

21h12 : Bonsoir Plutôt que de parler de « mesures de freinage » ne pourriez vous pas parler de confinement ? Cela frise « les précieuses ridicules ». Mais je vous comprends vous êtes sous contraintes gouvernementales. France Info = la pravda

21h00 : @Laura Si on observe ce graphique (si vous êtes sur mobile, vous allez me maudire dans les 5 secondes), on y voit que le nombre de cas est en légère décrue par rapport à la semaine dernière - malgré le fait que le lundi de Pâques et le bug du rattrapage géant de Santé Publique France après une journée blanche ont faussé les données. Le taux d'incidence est orienté à la baisse : si on teste moins, on trouve moins de cas également. Donc on sent les prémisses d'une décrue, qui fait dire à certains épidémiologistes que le pic épidémique pourrait même avoir été passé en Ile-de-France.

20h58 : Merci Pierre pour votre live ; vous parlez de décrue, mais il y a encore 43 000 cas ce soir... alors ? pouvez vous nous en dire plus ? merci !

20h54 : @Covid en Isère Alors, il est établi que pour mesurer l'impact d'une mesure, il faut attendre deux semaines. On n'a donc pas assez de recul pour mesurer l'impact du nouveau confinement dans les 80 départements qui n'ont été confinés que début avril. Il doit sans doute y avoir une autre raison (les mesures de freinage qui portent leurs fruits ? l'impact d'une température plus clémente ?) que je ne sais pas vous donner ici, chaque situation locale étant différente. Notez quand la tendance à la décrue est assez largement répandue en France.

20h51 : Bonsoir Pierre. Les chiffres Covid (CovidTracker) sont en baisse depuis plusieurs jours en Isère alors que le confinement à commence que depuis une semaine. As t on une idée de la raison de cette baisse? Bonne soirée

20h39 : @Question anodine Pour les effets secondaires classiques (un peu de fièvre, mal au bras), cela se produit dans les quelques jours après la vaccination. Pour le vaccin Pfizer-BioNTech, "quatre cas de paralysie faciale (paralysie de Bell) sur 22 000 personnesvaccinées dans les essais cliniques ont été rapportés dans les jours qui ontsuivi la vaccination (de 3 à 48 jours)" , écrit le ministère de la Santé dans sa fiche. Pour le Moderna, "trois cas de paralysie faciale périphérique aiguë (paralysie de Bell) sur15 185 personnes vaccinées dans les essais cliniques ont été rapportésdans les jours qui ont suivis la vaccination (de 22 à 32 jours après la 2e dose). " La fiche est moins détaillée pour le vaccin AstraZeneca, je n'ai pas de délai à vous donner.

20h33 : Bonsoir Pierre,Je ne veux pas vous courroucer mais vous lancer un défi. J’ai posé à plusieurs reprises une question sans obtenir de réponse. Voici la question : combien de jours après la vaccination, considère-t’on si on ne fait aucune réaction, que l’on ne risque plus d’effets secondaires indésirables ? Merci

20h21 : "[La polémique sur les dîners clandestins] nous nuit parce que notre image est dégradée."

Interrogé par franceinfo, Hubert Jan se dit "dépité" et "choqué" face à la multiplication d'affaires de restaurants clandestins.

20h17 : Le journal Les Echos publie la lettre comminatoire de Bruxelles au labo AstraZeneca, le sommant de respecter ses engagements. Le courrier date du 19 mars, l'échéance fixée à trois semaines, et la date est désormais passée. Dans ce document, la négociatrice des vaccins pour l'UE reproche au laboratoire de n'avoir "jamais fait état" de difficultés à s'approvisionner, "comme il en avait l'obligation" selon un article du contrat.

20h07 : Il est 20 heures, le moment du point sur l'actualité.

• Les obsèques du prince Philip, décédé hier à l'âge de 99 ans, auront lieu samedi prochain. Le Prince Charles a pris la parole face aux caméras pour saluer la mémoire de son "cher papa", qui lui "manquera énormément".

Le nombre de malades en réanimation continue d'augmenter, avec 5 700 patients en soins intensifs, alors que le nombre de cas et le taux d'incidence continuent leur inflexion.

Valérie Pécresse est donnée largement en tête des intentions de vote aux régionales en Ile-de-France, et l'emporterait dans tous les cas de figure au second tour.

Le PSG reprend sa marche en avant après une victoire clinique à Strasbourg (4-1) et se replace 2e de L1 à trois points du leader, Lille.

19h58 : Les vacances d’avril ont débuté, samedi 10 avril. L’occasion pour de nombreux enfants de pouvoir retrouver leurs grands-parents, souvent en charge de soulager des parents qui travaillent. "On essaie de rendre service mais il ne faudrait pas que le confinement dure 20 ans parce qu’on a aussi notre vie. Il pèse sur la tête des gens", raconte un papy à France 3.




(FRANCE 3)

19h39 : Ce que beaucoup de monde n'a pas compris, c'est que tout ce qui est produit par l'industrie est lié à des calculs de probabilité de défaillance. Voiture, train, énergie et bien sûr tous les médicaments. Et personnes ne s'interroge la plus part du temps.

19h39 : Travaillant en secteur de soins, j'étais ravie en février de me faire vacciner par AZ en dépit de la méfiance de bcp dans mon entourageEt en plus a part mal au bras aucuns effet secondaireEt là je suis bloquée je dois changer de vaccin et en plus je n'ai été contactée par personne même pas l'hôpital Trousseau où j'ai reçu mon première injection

19h38 : Passés sous silence, dites-vous @Pharma 29 ? Et , , , , , ou encore ? C'est juste qu'ils ont eu beaucoup moins d'écho, et qu'aucun Etat n'a suspendu même temporairement le vaccin Pfizer ou encore le Moderna, ce qui a donné une caisse de résonnance bien plus importante à ceux que provoquent l'AstraZeneca.

19h35 : Bonjour, Il n y a pas que les médecins qui courent après des patients pour éviter de perdre des doses du vaccin Astra!! Marre des désistements, de passer 2h au tel pour entendre dire:" je veux le Pfizer"...Il faudra rétablir un jour la vérité...quand parlerez vous des effets indésirables du Pfizer car il y en a aussi, pourquoi sont ils passés sous silence ? Au final, nombreux professionnels en ville vont arrêter la vaccination, à la vue de ce fiasco !!

19h19 : Je n arrive pas à me voir comme une statistique !! L Astra Zeneca, forcément maintenant, je préfère éviter. Au moment de la piqûre, je vais prier pour ne pas être le "malchanceux"?? Pas facile, humainement parlant.

19h18 : Si des médias n'en parlent pas, il s'en trouvera toujours un qui en parlera, et l'on en déduira qu'on cache la vérité...ce qui augmentera la suspicion ! Ce qu'il aurait fallu, à CHAQUE FOIS, c'est une mise en perspective insistante, lourde (1 cas sur x million), et en comparaison avec la chance de se prendre un pot de fleur quand on sort de chez soi (surtout si en même temps on croise un chat noir sous une échelle)

19h17 : et quand je regarde les effets secondaires des médicaments que je suis obligé de prendre, je n'ai pas hésité. Emballement médiatique , calcul politique, j'aimerais bien savoir ce que vont nous dire les sociologues dans les années qui viennent, au delà de la défiance vis à vis des gouvernants.

19h16 : C'est le syndrome loto : les joueurs, n'écoutant que ce qu'ils croient être leur intuition, se disent qu'ils seront celui qui, sur un million, gagnera le gros lot. Ici, une thrombose. Rien à a faire, l'humain est calibré pour avoir confiance dans ses réflexes basiques.

19h16 : On continue à débattre de la défiance envers le vaccin AstraZeneca, pour lequel encore une fois, de nombreuses doses n'ont pas trouvé preneur dans plusieurs centres de vaccination.

19h12 : Bonjour Pierre. L' Allemagne dans la tourmente et qui n'arrive pas à s'entendre... La réunion entre les Länder et le gouvernement fédéral prévue lundi a été annulée, faute de "pré-entente". Où l'on voit les limites du fédéralisme en temps de crise.... Merkel est en train de préparer de nouvelles restrictions applicables à l'ensemble de l'Allemagne (grâce à un changement dans une ordonnance), il est question de couvre-feu. En attendant, en NRW (Düsseldorf, Cologne), les écoles referment lundi. Seules les 1ères et terminales seront, comme avant les vacances, en semi-présentiel/semi-distanciel. Annonce faite jeudi soir. Ça laisse peu de temps aux parents pour s'organiser... Pour ceux qui iront à l'école, tests antigéniques obligatoires 2 fois par semaine, à organiser à et par l'école. Histoire sans fin.... 😔

19h12 : Et pendant ce temps, notre fidèle lectrice @Isa nous indique le torchon brûle en Allemagne entre le gouvernement fédéral et les Länder, qui se font tirer l'oreille.

19h11 : personne ne veut du vaccin astrazeneca........ moi et mon mari nous le voulons mais mon pharmacien en reçoit 1 flacon par semaine..... sommes sur liste depuis 3 semaines et toujours en attente, alors qu'on le donne aux pharmaciens qui le demandent

19h11 : @Rationalité C'est juste, vous avez plus de chances de mourir d'une piqûre d'abeille ou de vous faire frapper par la foudre que d'avoir un effet secondaire grave du vaccin AZ...

19h10 : Il faudra sans doute songer à retenir les leçons et à ne pas donner un écho démesuré aux futurs effets indésirables qui apparaîtront obligatoirement pour les autres vaccins sinon les français ne se feront jamais vacciner. C’est quand même fou. Les gens acceptent de prendre le risque de fumer ou boire de manière excessive mais prendre le risque minime du vaccin AZ, ça non.

19h09 : Pareil, dans mon cabinet à Lille. J'ai ouvert un flacon ce matin pour dix injections initialement prévues. J'ai réussi à en faire que 6. Ma secrétaire a fait du phoning et du porte à porte dans le quartier, mais cela n a pas marché. C'est dramatique. 4 doses perdues. L'ARS ne permet pas le transfert des doses restantes dans un vaccinodrome.

19h09 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à revenir sur la colère des médecins qui n'arrivent pas à trouver de patients pour se faire vacciner avec AstraZeneca.

19h05 : Et pendant ce temps, le maire de Rouen qui avait appelé les musiciens de sa ville à se produire au vaccinodrome pour agrémenter le temps d'attente a mis la main à la pâte, plutôt la main à la guitare. Voici donc un extrait du showcase improvisé de Nicolas Mayer-Rossignol :-)

18h47 : Sur Twitter, plusieurs médecins généralistes font part de leur ras-le-bol des gens qui fuient la vaccination avec le vaccin AstraZeneca.

18h38 : En revanche, le nombre de patients en réanimation continue de progresser. C'est assez normal qu'il y ait un effet retard entre une décrue du nombre de cas sur les chiffres à l'hôpital.



18h35 : Le taux d'incidence au niveau national amorce une baisse, qu'il faudra confirmer lors d'une semaine sans jour férié, le lundi de Pâques faussant un peu les moyennes des sept derniers jours.

18h36 : 43 284 nouveaux cas ont été remontés lors des dernières 24 heures par Santé publique France. Soit 38 301 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours.

18h29 : Le chiffre (record) du nombre de vaccinations hier a été légèrement revu à la baisse. On ne parle plus de 510 267 mais de 491 228. Une question de méthode de comptage et de données consolidées.