Covid-19 : une troisième dose de rappel sera-t-elle bientôt nécessaire ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : une troisième dose de rappel sera-t-elle bientôt nécessaire ?
France 3
Article rédigé par
L.Audebert, D.Fuchs - France 3
France Télévisions

En Israël, la campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19 a commencé. En France, les personnes âgées devraient pouvoir recevoir une troisième dose en septembre. Mais ce rappel sera-t-il bientôt nécessaire pour toute la population ?

Le président israélien a reçu sa troisième dose de vaccin contre le Covid-19, vendredi 30 juillet, et le pays a lancé sa campagne de rappel pour les plus âgés. En France, seules les personnes immunodéprimées peuvent pour le moment recevoir une troisième dose, comme celles qui ont subi une greffe, ou qui sont atteintes d'un cancer, notamment. Dès septembre, la France lancera à son tour une campagne de rappel pour ceux qui ont été vaccinés en janvier dernier. 

La question d'un rappel se pose

Dans l'état actuel des connaissances scientifiques, la Haute autorité de santé ne recommande pas de troisième dose pour l'ensemble de la population, mais des études sont en cours. "Nous verrons un peu plus tard s'il est nécessaire, si par exemple les taux d'anticorps diminuent, ou alors si de nouveaux variants résistants aux anticorps produits par les vaccins apparaissent, d'envisager un rappel à travers une troisième dose", explique l'épidémiologiste Philippe Amouyel. 38% des Français n'ont encore reçu aucune injection. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.