Covid-19: Pour Michel Barnier, "il faut tirer des leçons de la gestion de la crise sanitaire, pas en donner"

Publié Mis à jour
Covid-19: pour Michel Barnier, "il faut tirer des leçons de la gestion de la crise sanitaire, pas en donner"
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Invité des "4 Vérités" de France, mardi 11 mai, l’ancien négociateur du Brexit pour l’Union européenne, Michel Barnier revient notamment sur la gestion de la crise sanitaire en France, alors que Jean Castex a estimé dans les colonnes du Parisien que le pays s’engageait sur une sortie de crise durable.

Dans un entretien accordé au Parisien, lundi 10 mai, Jean Castex a estimé que la France était "en train de sortir durablement" de la crise sanitaire liée au Covid-19. Une perspective que Michel Barnier, invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 11 mai, espère réellement voir se concrétiser. "Les Français ont énormément souffert du coronavirus, qui est toujours là. Alors, tant mieux si le gouvernement, dont c’est la responsabilité, a la capacité de dire qu’on en sort", estime l’ancien négociateur du Brexit pour l’Union européenne.

Les répercussions du Brexit

S’il reconnaît qu’il y a des "leçons à tirer" de la gestion de la crise sanitaire – mais sans vouloir en donner –, notamment sur les stocks des masques au début de la pandémie ou encore "l’incapacité de notre pays de fabriquer un vaccin" sur le sol français, Michel Barnier refuse toutefois de comparer la gestion de la France à celle de ses voisins européens. "Il ne faut pas faire de surenchère sur cette question, qui est trop sérieuse, trop grave. Boris Johnson s’est appuyé sur l’idée qu’on s’en tire mieux tout seul, mais je ne le crois pas. Les Britanniques ont importé massivement des vaccins fabriqués en Europe, mais ils en ont encore besoin pour la deuxième série de doses", a-t-il souligné.

Dans son livre La Grande illusion (éd. Gallimard), journal secret du Brexit (2016-2020), Michel Barnier revient à ce titre sur l’unité des Vingt-Sept, éprouvée pendant les négociations, avec des répercussions à tous les niveaux, y compris dans la gestion de la crise sanitaire, comme l’explique l’ancien négociateur : "Il y a énormément de conséquences à ce Brexit, c’est un divorce qui, comme tout divorce, a des impacts humains, sociaux, économiques et systémiques."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.