Covid-19 : Olivier Véran ne veut "pas aller trop vite" sur la vaccination des enfants

"Il nous faut encore des détails, une autorisation de l'agence européenne, une autorisation des autorités sanitaires françaises. Et ensuite nous pourrons l'envisager", a notamment expliqué le ministre de la Santé sur BFMTV lundi soir. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 10 mai 2021. (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)

Priorité aux adultes. La vaccination des moins de 18 ans contre le Covid-19 se fera "peut-être" mais "pas tout de suite", a déclaré lundi 17 mai le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur BFMTV. "C'est 'pas tout de suite' parce que d'abord nous devons vacciner les adultes et qu'il nous reste encore un certain nombre de dizaines de millions de Français à vacciner", a-t-il répondu, interrogé par la chaîne sur le sujet. "Ensuite, c'est 'peut-être' parce que des autorités sanitaires estiment que ça pourrait être nécessaire, au moins en descendant jusqu'à l'âge de 12 ans".

"Les premières études des laboratoires sur les vaccins ARN messager, Pfizer et Moderna, montrent que les vaccins sont sûrs et efficaces. Il nous faut encore des détails, une autorisation de l'agence européenne, une autorisation des autorités sanitaires françaises. Et ensuite nous pourrons l'envisager", a poursuivi Olivier Véran.

"Encore une fois, je ne veux pas aller trop vite", a dit le ministre." Et ce dernier d'ajouter : "Nous l'anticipons, bien sûr. Nous nous dotons des vaccins nécessaires (...), mais vous dire à quel endroit et à quelle date des enfants pourraient être vaccinés, si les vaccins étaient efficaces et sûrs, et si les autorités nous le disaient, là j'irais un petit peu trop loin."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.