Covid-19 : les vaccinodromes ferment les uns après les autres

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les vaccinodromes ferment les uns après les autres
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Sinz, B.Six, A-C.Roth, A.Lepinay, R.Mathé, F.Fontaine - France 2
France Télévisions

De moins en moins de Français se font vacciner dans les grands centres de vaccination, qui se trouvaient dans les Zénith ou les parcs des expositions. Ces vaccinodromes sont transférés désormais dans des bâtiments plus petits. 

Les vaccinodromes du Parc des Expos, porte de Versailles à Paris, de La Défense, ou encore de Villepinte, ont fermé leurs portes récemment alors qu'ils faisaient partie des plus vastes centres de vaccination contre le Covid-19. Le Zénith de Dijon (Côte-d'Or) a lui aussi fermé, et celui du Zénith de Lille (Nord) se prépare à le faire, samedi 18 septembre. Après cinq mois d'activité, ce dernier constatait que les candidats au vaccin étaient de moins en moins nombreux. 

Un nombre d'injections en baisse

Le centre du Zénith de Lille est devenu surdimensionné. "Jusqu'à 50 box ont fonctionné, alors que là on est entre six à sept box depuis quelques semaines", explique le docteur Danièle Lefebvre-Kuntz, qui supervise le vaccinodrome. Les moyens seront transférés au centre Paul Boulanger, un bâtiment plus petit qui dépend de l'hôpital. Le nombre de premières injections est en baisse partout en France : le 13 septembre, on en comptait 65 000 par jour, contre 400 000 début août. 

Parmi nos sources

-Les chiffres de vaccination donnés en lancement proviennent de la Direction générale de la Santé.

-Santé Publique France/Germain Forestier

-Covid Tracker  

-Ministère de la santé

-Fédération des médecins de France

- Agence France Presse

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.