Covid-19 : "Les territoires confinés devraient quasiment être les seuls à avoir des vaccins", appelle la députée de la Nièvre Perrine Goulet

La députée apparentée MoDem a appelé à une "priorisation" des vaccins pour les régions les plus touchées par la montée de l'épidémie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Perrine Goulet à l'Assemblée nationale le 2 novembre 2017 (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

"J’en appelle aujourd’hui à ce que tous les territoires qui sont sous confinement soient prioritaires pour la vaccination, et soient quasiment les seuls à avoir les vaccins", a demandé ce jeudi 25 mars sur franceinfo la députée apparentée MoDem de la Nièvre Perrine Goulet, alors que son département a été placé le même jour, tout comme le Rhône et l’Aube, parmi les 19 départements concernés par les mesures de freinage de l’épidémie. "Il faut qu'on ait une priorisation parce que c'est uniquement par la vaccination qu'on pourra s'en sortir."

Concernant les nouvelles mesures, la députée a regretté le fait que "des mesures avaient été mises en place la semaine dernière dans le département, donc on aurait aimé qu'on leur laisse un peu plus de temps", mais elle "se rend bien compte que nous avons une progression assez importante cette semaine et je pense qu'effectivement, à un moment, il faut quand même trouver le moyen d'essayer de stopper cette situation épidémique."

La Nièvre, un territoire rural aux capacités hospitalières "petites"

Sur la poussée de l’épidémie dans la Nièvre, Perrine Goulet a évoqué "les difficultés sur les gestes barrières" dans son département : "Nous sommes en ruralité et on se sent peut-être moins concernés par cette montée en puissance épidémique", selon elle. "Nous ne sommes pas les uns sur les autres. Les gens ont un peu de mal à visualiser que l’épidémie grimpe car on ne voit pas des malades à tous les coins de rue." La députée a conclu en expliquant qu'"il faut faire attention à notre système hospitalier parce que nous avons un hôpital à la dimension d'un territoire rural, avec des capacités plus petites."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.