Covid-19 : les personnes en surpoids, "quel que soit l’âge", doivent se vacciner pour "rester en vie", alerte la présidente du Collectif national des associations d'obèses

Alors que le gouvernement veut encore accélérer la vaccination à destination des publics prioritaires, comme les personnes en surpoids ou souffrant de diabète,  Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif national des associations d'obèses, appelle ces derniers à se faire vacciner.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un homme se fait vacciner le 27 juillet 2021. (CHRISTOF STACHE / AFP)

Les personnes en surpoids, "quel que soit l’âge", doivent se vacciner contre le Covid-19 pour "rester en vie", a réagi Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif national des associations d'obèses, alors que le gouvernement veut encore accélerer la vaccination à destination des publics prioritaires, comme les personnes en surpoids ou souffrant de diabète.

"On est environ à 50% de la population qui est en surpoids et en obésité. On a 8 millions d'obèses en France. Et les confinements ont été, entre guillemets, un accélérateur de la prise de poids pour plein de raisons, et les gens ne se voient pas spécialement en surpoids et en obésité", a constaté Anne-Sophie Joly. Mais, "le problème, c'est que le Covid-19 aime beaucoup les gens qui ont des problématiques de poids parce qu'effectivement, il y a un tissu inflammatoire qui est déjà chronique, quel que soit l'âge".

"Nous, on essaye modestement et bénévolement d'essayer de sauver la vie des gens. Il faut être égoïste : il faut penser à soi, et penser à soi c'est rester en vie et rester en vie pour soi et pour ceux qui nous aiment et pour ceux qu'on aime."

Anne-Sophie Joly

à franceinfo

Il est possible de calculer son IMC, l’indice de masse corporelle, soit le poids sur la taille au carré : "Si vous prenez votre ordinateur ou votre téléphone, dites : 'Comment calculer son surpoids, son obésité'. Vous rentrez votre taille, vous rentrez votre poids et vous allez tout savoir." Il ne faut pas hésiter aussi à voir "son médecin, son pharmacien, toute personne qui peut être dans le système de santé, allez vous renseigner""N'ayez pas peur de poser des questions. Il n'y a pas de question bête en santé. On a besoin de se rassurer", a poursuivi la présidente du Collectif national des associations d'obèses.

"Avec la vaccination, poursuit-il, vous aurez peut être mal à la tête, vous ne serez peut-être pas bien un tout petit peu, vous aurez peut-être un peu mal au bras pendant trois jours et après, vous serez couverts et il y aura le rappel, et si vous attrapez le Covid - parce que ça ne m'empêche pas d'attraper le Covid- vous ferez une forme légère et non une forme grave". "C'est-à-dire que vous n'arriverez pas avec un tube dans la gorge pour être intubé et vous aider à respirer. Vous pouvez aussi éviter de mourir", a-t-elle souligné. Selon l'Assurance maladie, lors d'un point presse le 22 juillet dernier, "plus de cinq millions de personnes" souffrant d'au moins une pathologie ne sont pas encore vaccinées contre le Covid-19.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.