Covid-19 : le ministre de la Santé lance "un appel solennel à la vaccination" et reconnaît que la campagne actuelle "ne fonctionne pas"

Outre la vaccination, François Braun continue à "conseiller très fortement le port du masque", tout en précisant qu'il n'est "pas favorable à la coercition".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, François Braun, le 2 décembre 2022 à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Après la présidente du Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires (Covars), Brigitte Autran, c'est au tour du ministre de la Santé d'émettre des réserves concernant la campagne actuelle de vaccination contre le Covid-19. François Braun, a reconnu, dimanche 4 décembre sur BFM-TV, qu'elle "ne fonctionne pas" et il en a profité pour lancer un "appel solennel à la vaccination" afin d'inciter notamment les plus fragiles à se prémunir face à une neuvième vague. 

"Les personnes cibles sont les mêmes pour la grippe et le Covid", a-t-il rappelé. "Le rythme s'est un peu accéléré depuis une semaine" : parmi les plus de 80 ans, environ 20% ont reçu une quatrième dose, 35-40% pour les 60-80 ans. "C'est largement insuffisant", a-t-il estimé.

"Pas favorable à la coercition", mais...

Hormis la vaccination, il persiste à "conseiller très fortement le port du masque". Le ministre a rappelé qu'il n'était "pas favorable à la coercition". Mais si les chiffres continuent d'augmenter et s'il faut décider d'une obligation, son "bras ne tremblera pas", a-t-il assuré. 

Quels critères pourraient décider le gouvernement à prendre une telle mesure ? "La saturation des hôpitaux ou l'évolution de l'épidémie de grippe", a répondu François Braun. "Je suis la situation au jour le jour et les décisions suivront l'évolution de la situation", a -t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.