Covid-19 : le groupe Johnson & Johnson lance la dernière étape d'un essai clinique sur un vaccin

Cette dernière phase va mobiliser 60 000 personnes sur trois continents. Ce vaccin expérimental présente l'intérêt de ne nécessiter qu'une seule injection, contre deux pour les vaccins expérimentaux de Moderna, Pfizer et AstraZeneca.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de Johnson & Johnson à l'entrée du campus du groupe, le 23 septembre 2020 à Irvine, dans l'Etat américain de Californie. (MARK RALSTON / AFP)

Johnson & Johnson annonce avoir lancé la dernière phase des essais de son vaccin expérimental contre le Covid-19, mercredi 23 septembre, sur 60 000 personnes dans trois continents. Contrairement aux traitements en cours de développement de ses principaux concurrents, Moderna Inc, Pfizer Inc et AstraZeneca, qui nécessitent deux doses, le candidat vaccin de J&J est à injection unique, ce qui pourrait simplifier les campagnes de vaccination et faciliter le contrôle de la pandémie, selon Dan Barouch, chercheur à Harvard ayant participé à sa conception.

Le laboratoire américain s’attend à obtenir les résultats des essais de cette phase 3 d'ici fin 2020 ou début 2021, a déclaré le directeur scientifique de J&J, Paul Stoffels, lors d'une conférence de presse conjointe avec des responsables des Instituts nationaux de la santé (NIH) et de l'administration Donald Trump. Si les résultats sont positifs, l'entreprise espère pouvoir rapidement déposer une demande d'autorisation en urgence auprès de l'Agence américaine du médicament (FDA), mais J&J prévoit de lancer la fabrication de son vaccin avant son homologation par les autorités sanitaires afin de pouvoir commencer rapidement à le distribuer.

Objectif : un milliard de doses par an

Le fait que quatre vaccins expérimentaux soient déjà à ce stade avancé de développement, moins de huit mois après l'identification du virus, est "sans précédent", a souligné Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, dans un communiqué distinct. "Il est probable qu'on aura besoin de diverses formes de vaccination pour répondre aux besoins au niveau mondial." Donald Trump s'est également félicité de cette annonce de J&J. "De nombreuses grandes compagnies obtiennent des résultats fantastiques. La FDA doit agir rapidement !"

Johnson & Johnson, qui s'est engagé à distribuer le vaccin sans faire de profits, a souligné "poursuivre la montée en puissance de ses capacités de production" et espère toujours pouvoir fournir un milliard de doses de vaccin chaque année. Le président américain Donald Trump a pour sa part promis vendredi que 100 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 seraient fabriquées avant la fin de l'année, et suffisamment pour vacciner les 330 millions d'Américains d'ici avril 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.