Covid-19 : la situation s'aggrave aux Antilles

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : la situation s'aggrave aux Antilles
france 2
Article rédigé par
M. Subra-Gomez, E. Sizarols, O. Pergament - France 2
France Télévisions

La situation sanitaire s'aggrave aux Antilles, avec près de 1 900 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants en Guadeloupe, où le confinement est durci à partir du jeudi 12 août.

Le service des urgences du CHU de Martinique est complètement submergé. Face à l'afflux de malades, le chef des urgences a lancé un appel avec 34 autres scientifiques des Outre-mer pour exhorter la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Une situation incontrôlable qui a fait l'effet d'un électrochoc à certains Martiniquais, venus se faire vacciner. Pour autant, pas de sursaut ; seulement une trentaine de personnes supplémentaires viennent chaque jour dans un des centres.

"Une médecine de catastrophe"

Le vaccin est loin de faire l'unanimité dans les Outre-mer, jugé dangereux ou inutile. À ce jour, seuls 18% des habitants sont pleinement vaccinés en Martinique. "Des tentes ont été installées pour faire face à l'afflux des patients et il y a par moments jusqu'à une quinzaine de brancards alignés sur le parking. D'après les soignants, il s'agit d'une médecine de catastrophe, des renforts arrivés hier de métropole disaient que c'était même pire que ce qu'ils avaient vu dans le Grand Est durant la première vague", explique la journaliste Margaux Subra-Gomez devant le CHU de Fort-de-France (Martinique), jeudi 12 août, pour le 13 Heures de France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.