Covid-19 : la levée de l'obligation de la présence des parents "va faciliter" la vaccination des adolescents, selon un médecin

L'autorisation parentale signée par les deux parents reste obligatoire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La vaccination des 12-17 ans a commencé le 15 juin en France (illustraton). (COME SITTLER / POOL)

La vaccination contre le Covid-19 est ouverte aux 12-17 ans depuis le 15 juin. Desormais, les adolescents de moins de 18 ans n'ont plus besoin d'être accompagnés par au moins un de leurs parents, au moment se faire vacciner contre le Covid-19. "Il s'agit d'une recommandation et non d'une obligation", est-il désormais précisé sur Ameli.fr, le site de la Sécurité sociale. 

"En revanche, il [l'adolescent concerné] doit impérativement présenter l’autorisation parentale à la vaccination contre la Covid-19 remplie et signée par les deux parents pour se faire vacciner", est-t-il indiqué. 

La présence obligatoire des parents était "un frein"

"Jusqu'à en début de semaine, si un jeune adolescent venait sans la présence de ses parents, même avec l'autorisation parentale, on devait lui refuser [la vaccination contre le Covid-19], il devait être accompagné", a insisté ce mercredi 23 juin sur franceinfo le docteur Luc Duquesnel, médecin généraliste en Mayenne et président de la branche "généralistes" de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

La nécessité d'une présence parentale au moment de se faire vacciner, pour les adolescents de moins de 18 ans, était "un frein", selon lui. Il estime donc que ce changement va "inciter et faciliter la vaccination".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.