Covid-19 : l'Union européenne lance une action en justice contre AstraZeneca pour non-respect de ses engagements de livraison de vaccins

"Les termes du contrat n'ont pas été respectés", affirme la Commission européenne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des fioles du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 dans un centre de vaccination à Toulouse, le 7 mars 2021. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)

Après des semaines de tensions entre Bruxelles et AstraZeneca, la Commission européenne annonce, lundi 26 avril, qu'elle a engagé une action en justice contre le laboratoire suédo-britannique. Elle l'accuse de ne pas avoir respecté ses engagements en termes de livraisons de doses de son vaccin contre le Covid-19.

"Les termes du contrat n'ont pas été respectés et l'entreprise n'a pas été en position de mettre en œuvre une stratégie fiable afin d'assurer des livraisons en temps et en heure", a précisé un porte-parole de l'exécutif européen.

AstraZeneca n'a livré au premier trimestre que 30 millions de doses à l'UE sur les 120 millions promises contractuellement. Au deuxième trimestre, il ne compte en livrer que 70 millions sur les 180 millions initialement prévues.

Le laboratoire juge avoir respecté le contrat

Cette action en justice a été lancée vendredi "au nom de la Commission comme au nom des vingt-sept Etats membres, unanimes dans leur soutien à cette procédure", a ajouté le porte-parole de la Commission européenne, sans préciser la juridiction saisie.

AstraZeneca a promis de "fermement se défendre" contre une action qu'il juge "sans fondement". Le groupe pharmaceutique estime avoir "complètement respecté" le contrat noué avec Bruxelles et être sur le point de livrer 50 millions de doses d'ici fin avril, "conformément aux prévisions", espérant avoir "l'occasion de régler ce différend le plus tôt possible".

La Commission a déjà lancé le 19 mars une procédure contractuelle de règlement des différends pour résoudre le conflit avec AstraZeneca, et a annoncé ne pas avoir activé l'option dont disposait l'UE, dans le contrat, pour acheter 100 millions de doses supplémentaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.