Covid-19 : Israël proposera dès la rentrée la vaccination des mineurs de plus de 12 ans dans les établissements scolaires

L'autorisation parentale sera demandée pour pouvoir vacciner les mineurs au sein des établissements scolaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soignant tient un flacon de vaccin contre le Covid-19 dans un centre de vaccination installé dans un lycée à Taibeh (Israël), le 19 août 2021. (JACK GUEZ / AFP)

Israël a annoncé lundi 23 août la mise en place des stands de vaccination contre le Covid-19 dans les écoles pour renforcer l'immunité des plus jeunes et endiguer la hausse de contaminations enregistrée dans le pays. La vaccination sera proposée dès la rentrée scolaire aux élèves de plus de 12 ans.

Les élèves "seront vaccinés dans les locaux des écoles pendant les heures de cours, sous condition d'autorisation parentale", a fait savoir le gouvernement israélien, maintenant au 1er septembre la rentrée scolaire. Les élèves de moins de 12 ans devront quant à eux disposer d'une autorisation parentale pour réaliser un test de dépistage du coronavirus. Le pays a également lancé dimanche une campagne de tests sérologiques pour les enfants de trois ans et plus, afin d'étudier, avant la rentrée, les anticorps développés par ces enfants et ainsi savoir s'ils ont déjà été contaminés.

30% des 12-15 ans sont complètement vaccinés

Dans les localités qui enregistrent un fort taux de contamination, les lycées devront s'assurer que 70% des élèves d'une classe ont été vaccinés. Dans le cas contraire, les cours devront se faire en ligne, a précisé le gouvernement dans un gouvernement. Actuellement, environ 30% des adolescents de 12-15 ans ont reçu deux doses de vaccin, selon les autorités. Un pourcentage plus bas que pour les autres catégories de la population.

L'Etat hébreu enregistre depuis quelques semaines une hausse des contaminations liée à la propagation du variant Delta, après avoir été l'un des premiers pays à lancer une vaste campagne de vaccination dès décembre, puis à autoriser cet été l'administration d'une troisième dose de vaccin pour les personnes de 40 ans et plus. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.