Covid-19 : des soignants se font vacciner à contre-cœur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : des soignants se font vacciner à contre-cœur
Article rédigé par
J.Mimouni, B.Picrel, France 3 Nord Pas-de-Calais - France 2
France Télévisions

Au CHU de Lille, des soignants réticents à se faire vacciner contre le Covid-19 passent le pas, jeudi 2 septembre. Neuf personnels de santé sur dix sont vaccinés, mais un travail pédagogique doit être réalisés pour les autres. 

Une aide-soignante au CHU de Lille (Nord), s'est faite vacciner contre le Covid-19 à contre-cœur, afin de garder son emploi. "Je ne voulais pas le faire", dit-elle, émue. Les personnels des hôpitaux se font vaccinés par obligation, afin de ne pas perdre leurs revenus. "J'ai des enfants, j'ai une maison, donc je n'ai pas le choix, je me fais vacciner", lance une autre. Dès le 15 septembre prochain, les soignants devront obligatoirement avoir reçu au moins une dose, et à partir du 16 octobre, une seconde. 

Des sanctions pourraient tomber dans un mois et demi

Dans le centre hospitalier, plus de neuf soignants sur dix le sont déjà. Un travail pédagogique est réaliser afin de convaincre les derniers réfractaires. La directrice adjointe des ressources humaines, Audrey Asselineau, s'attend "à pas plus de 1% supplémentaire d'absentéisme en lien avec cette obligation vaccinale". Sans vaccination complète, les sanctions dont la suspension sans rémunération, pourraient tomber dans un mois et demi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.