Coronavirus : les enjeux de la campagne de vaccination

Le président Macron a annoncé, mardi 24 novembre, le début d’une vaste campagne de vaccination d’ici la fin de l’année. Se faire vacciner ne sera toutefois pas obligatoire.

FRANCE 3

La première vague de vaccination devrait avoir lieu entre fin décembre 2020 et début janvier 2021, a annoncé le président Macron, mardi 24 novembre. En revanche, aucune annonce n’a été faite sur la personnes en charge de vacciner. La médecine de ville devrait être associée à cette campagne mais avec une contrainte forte : la conservation des doses à très basse température.

Quels vaccins, pour qui ? 

Trois vaccins sont actuellement en cours de validation : ceux de Pfizer BioNTech, de AstraZeneca et de Moderna. Et les résultats en terme d’efficacité sont encourageants, selon la Professeure Anne-Claude Crémieux, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Saint-Louis (Paris). "Pour les trois vaccins qui ont donné leurs résultats, la réponse immunitaire est aussi importante sur les sujets âgés que sur les jeunes. Reste à être certain que la protection du vaccin reste aussi importante." Selon le président Macron, la priorité sera donnée à la vaccination des personnes âgées puis du personnel de santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne reçoit une injection d\'un vaccin. Photo d\'illustration.
Une personne reçoit une injection d'un vaccin. Photo d'illustration. (RODGER BOSCH / AFP)