Coronavirus : la sortie du vaccin de Sanofi et GSK repoussée à fin 2021, au mieux

Dans la course aux vaccins contre le coronavirus, le duo franco-britannique composé de Sanofi et GSK a pris du retard, comme annoncé vendredi 11 décembre. En cause : un manque d'efficacité sur les personnes âgées de plus de 50 ans. 

France 3

C'était l'espoir français contre le coronavirus : le vaccin de Sanofi et GSK est repoussé à la fin de l'année 2021, au mieux. Le retard, annoncé vendredi 11 décembre, s'explique par un manque d'efficacité sur les personnes âgées de plus de 50 ans : la formule est à revoir. Par ailleurs, la technique choisie, moins innovante que celle de Pfizer et Moderna, demande plus de temps.   

En Europe, 300 millions de doses avaient été commandées à Sanofi 

"On a déjà l'expérience de cette technologie pour fabriquer des vaccins recombinants, c'est le cas, par exemple, du vaccin contre l'hépatite B, indique le professeur Yves Buisson, épidémiologiste et membre de l'Académie de médecine. Ça nécessite des tâtonnements, c'est-à-dire des essais plus longs, notamment une phase 2 beaucoup plus longue". Ainsi, la deuxième phase doit recommencer. Au niveau européen, 300 millions de doses avaient été commandées à Sanofi, sur un total de 2 milliards. Pour la France, cela fait 45 millions de doses en retard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un technicien de laboratoire analyse un test biologique, le 25 novembre 2020 à Paris.
Un technicien de laboratoire analyse un test biologique, le 25 novembre 2020 à Paris. (NATHAN LAINE / HANS LUCAS / AFP)