Bas-Rhin : faute de vaccins, tous les centres de vaccination ferment lundi 25 et mardi 26 janvier

L'Agence régionale de santé et la préfecture du département ont voulu ralentir les prises de rendez-vous pour garantir l'injection de la seconde dose, prévue trois semaines après la première.

Article rédigé par
Avec France Bleu Alsace - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration d'une injection de vaccin contre le Covid-19 à Qimper, mercredi 20 janvier 2020. (FRED TANNEAU / AFP)

Les centres de vaccination contre le Covid-19 du Bas-Rhin sont contraints de fermer leurs portes lundi 25 et mardi 26 janvier, faute de vaccins disponibles, rapporte France Bleu Alsace mercredi 20 janvier. Ces neuf structures rouvriront à partir du mercredi 27 janvier, date de la prochaine livraison des doses.

Face aux retards d'approvisionnement du vaccin Pfizer-BioNTech, l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture du département ont voulu ralentir les prises de rendez-vous pour garantir l'injection de la seconde dose, prévue trois semaines plus tard par les laboratoires. "L'objectif des 2 300 vaccinés par semaine à Strasbourg est revu à la baisse", confirme Alexandre Feltz, médecin et élu à la ville alsacienne, en charge de la santé." Dès qu'on a des créneaux, on les ouvre, mais ces créneaux doivent être liés avec les vaccins disponibles."

Près de 600 rendez-vous décalés

Dans le Bas-Rhin, il faut pouvoir approvisionner neuf centres du département. Un problème que ne connaît pas le département voisin, où les trois centres de vaccination vont rester ouverts. "Le Haut-Rhin peut continuer à vacciner mais avec une intensité plus faible", explique Alexandre Feltz à France Bleu Alsace. À Strasbourg, près de 600 rendez-vous prévus en début de semaine sont reprogrammés. Lundi 18 janvier, quatre centres du Bas-Rhin avaient déjà repoussé leur ouverture, faute de vaccins.

"La réactivité a été très forte, nous avons rappelé les 600 personnes qui avaient rendez-vous ce lundi et ce mardi" dans le Bas-Rhin, complète auprès de franceinfo Alexandre Feltz, jeudi 21 janvier. "Toutes les personnes inscrites seront vaccinées avec un petit décalage."

"Il y a une tension sur le nombre de vaccins, le Bas-Rhin a été très volontariste, 5 500 rendez-vous ont été pris en quelques jours", affirme Alexandre Feltz, pour expliquer que les centres de vaccination se retrouvent en manque de dose. Le médecin prévoit une reprise mercredi, mais avec "une intensité plus légère".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.