Un "masque sportif" qui suscite beaucoup d'espoir : "Il permettrait aujourd'hui la pratique sportive en milieu couvert"

Représente-t-il le sésame pour la réouverture des salles de sport et des gymnases ? Un masque sportif, qui allie protection contre le coronavirus et légèreté pour pouvoir respirer, doit bientôt être validé scientifiquement.

Article rédigé par
Édité par Noémie Bonnin - Fabrice Abgrall
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le manager d'une salle de sport, en juin 2020 (illustration). (MEHDI FEDOUACH / AFP)

C'est un masque destiné à tous les sportifs, à ceux qui pratiquent leur discipline préférée en plein air, dans les gymnases ou dans des salles de sport. Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports, se montre raisonnablement optimiste à son sujet : "C'est un masque qui permettrait aujourd'hui la pratique sportive en milieu couvert, tous sports confondus. Un masque dans lequel on place beaucoup d'espoir." Une protection efficace contre le Covid-19, mais assez fin pour respirer et bouger, voilà l'enjeu. Un véritable passeport pour assurer, en pleine crise sanitaire, la reprise de nombreuses activités sportives. Après sept mois de recherche, le masque "sportif" est sur le point de sortir dans le commerce.

Le produit présente donc plusieurs caractéristiques, détaillées par Raffaele Duby, responsable du développement chez Décathlon : "La première, c'est la filtration. Le principal atout d'un masque, c'est de filtrer le virus. Donc on a travaillé une filtration avec une perméabilité. Il faut aussi que ce masque permette le confort, avec un maintien, pour qu'il reste sur le visage quand on bouge en toute sécurité."

Dans l'attente d'une validation officielle

Ce masque sportif ressemble au premier abord à un masque conventionnel, mais il y a des différences forcément fondamentales pour la pratique du sport. "J'ai couru personnellement avec, poursuit le cadre de Décathlon. Vraiment, ça fait un peu bizarre au début, mais en vrai, on s'habitue très vite et la responsabilité est bonne. Il est conçu avec un tissu qui fait qu'il est extrêmement doux. Il y a plusieurs couches de tissu, qui permettent d'obtenir cette filtration, avec la perméabilité souhaitée."

"Il a une structure qui permet aussi de ne pas l'avoir dans la bouche, il se maintient assez bien, même en respirant très fort, il ne rentre dans la bouche."

Raffaele Duby, responsable du développement chez Décathlon

à franceinfo

La conception du masque sportif est terminée. Le masque doit être validé scientifiquement par l'Afnor, l'agence française de normalisation, afin qu'il soit fabriqué comme les masques conventionnels, par toutes les entreprises qui le souhaitent. Ce qui permettrait du coup au plus grand nombre de reprendre au plus vite une activité sportive.

L'Union sport et cycle est au cœur du projet : "C'est un vrai besoin exprimé par l'ensemble des Français, qu'ils soient dans des clubs associatifs ou aussi tous les Français qui pratiquent dans les salles de sport, assure son président, Virgile Caillet. Aujourd'hui, elles sont fermées administrativement et donc le fait de pouvoir disposer d'un masque, ça permettrait de répondre aux inquiétudes du ministère de la Santé. Cela doit faire partie d'un arsenal de solutions pour laisser la possibilité au gouvernement de rouvrir l'activité sportive." Le masque sportif pourrait être testé par des athlètes de haut niveau fin février et disponible commercialement dans le courant du mois de mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.