StopCovid, un danger pour nos données personnelles ?

Patrick Blum, vide-président de l'association française des correspondants à la protection des données personnelles, était l'invité du journal de 23h de franceinfo mardi 26 mai. Pour lui, l'application StopCovid est "plutôt anodine".

franceinfo

L'application StopCovid, que le gouvernement français souhaite lancer pour lutter contre la propagation du coronavirus, promet de ne pas utiliser les données personnelles des utilisateurs. "À priori, on a une finalité qui est bien définie et une base légale. Les données qui sont traitées sont des données pseudonymisées, donc il n'y a pas vraiment de données personnelles", détaille Patrick Blum, vide-président de l'association française des correspondants de la protection des données personnelles.

"La communication aurait pu être plus rassurante"

Pourtant, il y a beaucoup d'inquiétudes autour du lancement de cette application. "La communication n'a sans doute pas été assez claire. Mais c'est aussi parce qu'il y a une inquiétude générale dès qu'on parle des données personnelles. Et c'est légitime. La communication aurait pu être plus rassurante, surtout que cette application est plutôt anodine", poursuit Patrick Blum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un aperçu de l\'application StopCovid développée en France durant la pandémie de coronavirus.
Un aperçu de l'application StopCovid développée en France durant la pandémie de coronavirus. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)