Sans-abri, addictions, santé... Une semaine avec "Le club des jeunes reporters"

Chaque jour du mois de mars, franceinfo donne la parole à la "génération Covid" avec "le club des jeunes reporters" : des reportages réalisés par des étudiants d'écoles de journalisme.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Studio de franceinfo. (CHRISTOPHE ABRAMOWITZ)

Désocialisation, perte d'emploi, avenir incertain, les jeunes sont frappés de plein fouet par la crise sanitaire. Un an après le début de l’épidémie de la Covid‐19, franceinfo donne la parole à cette génération déterminée et pleine d’initiatives malgré cette période difficile. Victimes indirectes de la pandémie, les 18-24 ans souffrent particulièrement de la crise sanitaire du Covid-19 et des confinements. Tout au long du mois de mars, des étudiants journalistes se font les porte-voix de cette "génération Covid", en racontant, depuis le terrain, le quotidien des 18-24 ans et en livrant leur vision du monde. Ecoutez les reportages du 22 au 26 mars.


Partout en France, des restaurateurs ont décidé de proposer des repas à moins de deux euros pour les étudiants précarisés. À Lille, c'est un restaurant emblématique, la Chicorée, qui a pris cette initiative. Reportage d'Océane Théard, de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille.

Le club des jeunes reporters - le reportage d'Océane Théard
écouter

Des particuliers aussi proposent aux étudiants de leur préparer des repas gratuitement ou pas chers. C'est le cas d'Agathe, une tourangelle de 31 ans. Reportage de Pauline Auffret, de l'Ecole publique de journalisme de Tours.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Pauline Auffret
écouter

Depuis mars 2020, les mesures sanitaires mettent corps et esprits à rude épreuve, c'est d’autant plus vrai pour les plus fragiles. Qu’en est-il des personnes sujettes à une addiction ? Pour une partie, elles sont suivies par des structures adaptées, comme l’Association addictions France, à Toulon. Reportage de Dorian Vidal, de l'IUT de journalisme de Cannes.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Dorian Vidal
écouter

À Paris, une vingtaine d’immeubles sont sous arrêté de péril et menacent de s’effondrer. Exemple rue du Faubourg Saint Denis, dans le 10e arrondissement de la capitale, où deux immeubles présentent un état d’insalubrité avancé. La faute à des propriétaires qui ne veulent ou ne peuvent pas faire les réparations. Ce qui laisse souvent les locataires dans une situation dramatique. Reportage de Louis Augry, du Celsa à Paris.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Louis Augry
écouter

Comment lutter contre l’isolement des personnes précaires, de plus en plus nombreuses depuis le début de la crise ? Dans les Côtes d'Armor, une association, le groupe d’entraide mutuelle, vient d’ouvrir dans le centre-ville de Lannion un espace éphémère, à destination des étudiants notamment. Reportage de Tristan Barraux, de l'IUT de journalisme de Lannion.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Tristan Barraux
écouter

Avec les différents confinements et les couvre-feux qui réduisent les horaires d'ouverture des librairies et des bibliothèques, l’accès à la lecture est devenu parfois compliqué depuis le début de la pandémie. À Marseille, l’association Fotokino remédie au problème grâce à une bibliothèque à vélo à destination des enfants des quartiers populaires. Reportage de Corentin Mirallés, de l'Ecole de journalisme et de communication d'Aix-Marseille.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Corentin Mirallés
écouter

Les sans-abri ne font pas partie des publics prioritaires pour la vaccination et pourtant, leurs conditions de vie les rendent particulièrement vulnérables à la contamination par le Covid-19, avec parfois des formes graves vu leur état de santé. Des associations militent donc auprès d'eux pour le respect des gestes barrières et aussi sur les enjeux de la future vaccination. Reportage de Mona Delahais, de l'IUT de journalisme de Lannion.

Le club des jeunes reporters / le reportage de Mona Delahais
écouter

Pour les personnes qui vivent à la rue, les lieux pour se poser sont de plus en plus rares. À Montreuil, l'association Emmaüs propose aux sans-abri des casiers pour stocker leurs affaires. Reportage de Matthieu Devèze, de l'Institut français de presse à Paris.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Matthieu Devèze
écouter

Quand étudiant sauve une librairie de la fermeture : c'est l'histoire de la Rose de Java, à Paris, au bord de la faillite depuis le début de la crise sanitaire. Paul a récolté 40 000 euros afin de la sauver. Reportage d'Alexis Vergereau, du Centre de formation des journalistes à Paris.

Le club des jeunes reporters - le reportage d'Alexis Vergereau
écouter

L'essor du télétravail, mais aussi des cours à distance entraînent une recrudescence du mal de dos en France. Parmi les plus touchés : les moins de 35 ans, qui passent de plus en plus de temps assis, devant un ordinateur. Ajouté à cela, le stress provoqué par la crise sanitaire. Résultat : les cabinets d'ostéopathie ne désemplissent pas. Reportage de Juliette Pierron, de l'Institut de journalisme de Bordeaux.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Juliette Pierron
écouter

Un restaurant transformé en salle d’exposition : cela se passe à Toulouse, où un restaurateur qui fait du "click and go" a eu l'idée de transformer la salle où patientent ses clients en galerie d'art, afin d'aider les artistes locaux. Reportage de Juliette Prigent, de l'Ecole de journalisme de Toulouse.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Juliette Prigent
écouter

Des lieux de cultures sont toujours occupés un peu partout en France, pour réclamer la réouverture des théâtres, des musées, des cinémas. C’est le cas par exemple au théâtre national de Strasbourg, où le mouvement d'occupation a été lancé par les étudiants du TNS eux-mêmes. Aux revendications des professionnels de la culture s'ajoutent celles de la jeunesse. Reportage de Léa Giraudeau, du CUEJ à Strasbourg.

Le club des jeunes reporters - le reportage de Léa Giraudeau
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.