Saint-Tropez : aux urgences, le Covid-19 s'ajoute aux accidents de vacances

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Saint-Tropez : aux urgences, le Covid-19 s'ajoute aux accidents de vacances
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Sinz, M.Niewenglovski, O.Sauvayre - France 2
France Télévisions

Aux urgences de Saint-Tropez (Var), la tension hospitalière se fait ressentir, mais pas uniquement à cause du Covid-19. En été, les soignants doivent aussi composer avec les innombrables petits bobos qui, chaque jour, leur donnent du fil à retordre.

Aux urgences de Saint-Tropez (Var), le Covid-19 est omniprésent. Et pour les cas suspects, un test est effectué sur place, grâce à une machine offerte par un riche mécène. Les patients doivent attendre dehors, par mesure de prudence. À l'accueil, l'infirmière est vigilante. "Ça reflambe, c'est compliqué, c'est le tourisme qui fait augmenter les cas", explique Marine Combaud.

Jusqu'à 200 patients par jour dans un hôpital

Il y a aussi les accidents de vacances au bord de la mer. Dans un petit hôpital, l'activité est multipliée par trois l'été à cause des touristes. "Je viens de m'arracher l'ongle dans une activité nautique", explique un jeune homme. Il y a jusqu'à 200 patients par jour à secourir, et s'y ajoute le stress de l'épidémie. Il faut aussi gérer les urgences vitales, plus nombreuses, comme dans le cas d'un homme de 70 ans dont le cœur bat trop lentement. Il doit être transféré à Toulon pour subir une opération. Mais certains, faute de lits et de personnel, ont passé la nuit dans les couloirs. Beaucoup de soignants sont d'astreinte dans les centres de vaccination.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.