Royaume-Uni : des reconfinements locaux pour faire face à la deuxième vague

Au Royaume-Uni, l’évolution de l’épidémie inquiète et le pays met en place plusieurs reconfinements locaux.

Les Britanniques ne sont pas à un paradoxe près. "Si vous marchez dans les rues de Londres, vous avez le sentiment que le coronavirus n’existe pas, parce qu’ici, personne ou presque ne porte de masque", décrit François Beaudonnet, en direct de la capitale du Royaume-Uni, dimanche 27 septembre, pour le 20 Heures.

1 700 étudiants en quarantaine à Manchester

Pourtant, l’évolution de l’épidémie outre-Manche n’est pas rassurante. "La deuxième vague est bien présente dans tout le pays, avec un peu partout des reconfinements locaux, comme par exemple à Cardiff, la capitale du Pays de Galles où il n’est plus possible d’entrer ou de sortir de la ville", indique le journaliste. À Manchester, aussi, depuis samedi 26 septembre, 1 700 étudiants sont confinés à l’intérieur de leur résidence universitaire. "La question qui se pose, c’est de savoir s’ils pourront rentrer chez eux pour Noël, dans trois mois", conclut le correspondant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue de Londres, avec pubs et restaurants. Ces établissements doivent désormais fermer à 22h, une décision du gouvernement pour freiner le Covid-19.
Une rue de Londres, avec pubs et restaurants. Ces établissements doivent désormais fermer à 22h, une décision du gouvernement pour freiner le Covid-19. (TOLGA AKMEN / AFP)