Royaume-Uni : Boris Johnson présente ses "excuses" pour avoir participé à une fête pendant le confinement de mai 2020

Le Premier ministre britannique soutient avoir cru "implicitement" qu'il s'agissait d'une réunion de travail. L'opposition réclame sa démission.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, le 5 janvier 2022 au Parlement britannique. (JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP)

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a présenté, mercredi 12 janvier, ses "excuses" et reconnu avoir fait une apparition à un rassemblement dans les jardins de Downing Street en plein confinement, en mai 2020, soutenant qu'il avait alors cru "implicitement" qu'il s'agissait d'une réunion de travail. Devant les députés, il a expliqué avoir pensé que l'événement respectait les règles sanitaires alors en vigueur, assumant la "responsabilité" des "erreurs" qui ont été commises.

Le chef de l'opposition travailliste, Keir Starmer, a immédiatement demandé sa démission. "Sa défense, qui consiste à dire qu'il ne savait pas qu'il était à une fête, est tellement ridicule que c'est en fait insultant pour le public britannique", a déclaré l'élu lors de la séance hebdomadaire de questions au gouvernement. "Aura-t-il maintenant la décence de démissionner ?" a-t-il ajouté, accusant le dirigeant conservateur de "mentir comme un arracheur de dents".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.