Cet article date de plus d'un an.

Rentrée scolaire : le casse-tête des cantines

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Rentrée scolaire : le casse-tête des cantines
France 2
Article rédigé par
C.Pravaz, J.Lonchampt, A.Dupont, F.Menin, P.Goldmann - France 2
France Télévisions

A l'école, les masques seront obligatoires à partir de 11 ans, y compris lors des récréations. Les cantines, en revanche, risquent de ne pas pouvoir accueillir tout le monde.

Dans le collège de la Grange aux Belles (Paris), 270 élèves sont attendus à l'heure du déjeuner à la cantine scolaire. Il a donc fallu tout réorganiser. "Ils seront appelés classe par classe de manière très distincte pour que les classes ne se mélangent pas. Ils vont suivre un cheminement avec des marquages de distanciation sociale", explique Didier Georges, le principal de l'établissement. La disposition des tables a été entièrement réaménagée.

Un dispositif que ne peuvent pas se permettre d'autres établissements

"On a déterminé des pôles qui sont délimités au sol avec des zones [...] Une zone correspond systématiquement à uniquement deux classes qui mangeront successivement pour elles-même ne pas se mélanger", indique Didier Georges. Tous les établissements ne peuvent appliquer ces mesures, qui ne sont par ailleurs pas obligatoires. Certains collèges des Hauts-de-Seine ont ainsi suggéré aux élèves de 4ème et de 3ème de rentrer déjeuner chez eux. "A partir du moment où un service existe, on a pas le droit de discriminer les bénéficiaires en vertu de l'âge, du niveau scolaire", s'insurge Joëlle Paris, représentante du syndicat FCPE.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.