Plan de relance : 120 millions d'euros attribués au monde du sport, notamment pour la survie des clubs amateurs

Dans cette enveloppe, 30 millions d'euros sont destinés à aider les clubs amateurs et les fédérations sportives.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un  terrain de football d'un club de football amateur à Herblay, dans le Val-d'Oise, le 30 avril 2020 (photo d'illustration). (FRANCK FIFE / AFP)

Sur les 100 milliards d'euros du plan de relance, 120 millions d'euros ont été spécifiquement attribués au monde du sport via l'Agence nationale du sport, a appris franceinfo auprès de cette agence publique. Cette enveloppe a été annoncée samedi 5 septembre, à l'issue d'une réunion à Matignon entre le Premier ministre, le ministre de l'Éducation, la ministre délégué aux Sports et une dizaine de représentants du monde sportif.

>> INFOGRAPHIES. Comment se partage le gâteau du plan de relance à 100 milliards d’euros

Dans cette enveloppe, 30 millions d'euros sont destinés à aider les clubs amateurs et les fédérations sportives. Un dispositif va notamment être créé pour assurer la survie des associations les plus en difficultés. "L'objectif est d'empêcher tout fermeture de clubs" qui verraient le nombre de licenciés chuter, explique le directeur de l'Agence, Frédéric Sanaur. Une autre partie serviront également à renforcer la pratique du sport à distance, via le développement du numérique. Ces 30 millions d'euros vont s'ajouter à l'enveloppe annoncée en juillet de 15 millions d'euros pour les petites associations sportives.

50 millions consacrés aux équipements sportifs

Parmi les 120 millions d'euros qui vont transiter par l'Agence nationale du sport, 50 millions d'euros seront consacrés aux équipements sportifs et à leur rénovation thermique. Frédéric Sanaur estime que cela va permettre à son agence de cofinancer la rénovation de 200 à 300 équipements sportifs en plus ces deux prochaines années. Cela concernera par exemple l'isolation des piscines ou l'installation de panneaux solaires.

La dernière partie de cette enveloppe, 40 millions d'euros, sera affectée au soutien à l'emploi. Cela devrait permettre à l'Agence du sport de cofinancer (payer partiellement) 10 000 emplois dans des clubs et fédérations sportives, soit deux fois plus que prévu. L'Agence nationale du sport est une structure publique créée en 2019 dédiée au haut niveau et au sport pour tous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.