Plafonnement du salaire des médecins intérimaires : la loi Rist reportée dans les hôpitaux

En raison du contexte sanitaire tendu, le gouvernement décale l'application de la loi Rist dans les hôpitaux à 2022, une loi qui vise à encadrer les salaires des médecins intérimaires. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les urgences du centre universitaire hospitalier de Purpan, à Toulouse, le 10 août 2021.  (XAVIER DE FENOYL / MAXPPP)

Le gouvernement accorde un répit à l'hôpital public jeudi 21 octobre, il reporte à 2022 la loi Rist qui vise à mieux contrôler les rémunérations des médecins intérimaires. Elle ne sera donc pas appliquée le 28 octobre prochain. En plein contexte Covid-19, la situation est encore tendue et l'application de cette loi risquait de provoquer une pénurie de praticiens dans certains établissements qui se sont mobilisés contre l'application de cette loi.

Certains médecins se font payer jusqu'à 4 000 euros la journée pour une mission d'intérim, les hôpitaux qui manquent de personnel acceptent de payer ces tarifs prohibitifs mais cela pèse lourd sur leur budget. Depuis 2020, il y a bien un décret qui plafonne ces tarifs à 1 100 euros la journée, mais il n'est pas respecté. C'était le but de la loi Rist du nom d'une députée LREM. Encadrer strictement les salaires des intérimaires, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, était d'accord sur le principe, mais en plein contexte Covid-19 avec des personnels épuisés à remplacer, il apprécie le report de la loi. "L'encadrement de l'intérêt médical est quelque chose de positif, néanmoins, c'est vrai que le contexte n'était pas le meilleur", assure Frédéric Valletoux.

"On plaidait depuis quelques semaines pour un assouplissement. Il y a sans doute à travailler à une charte avec l'Ordre national des médecins, avec les sociétés d'intérim pour qu'elles respectent le cadre réglementaire."

Frédéric Valletoux

à franceinfo


Le ministre de la Santé, Olivier Véran doit rencontrer les responsables de l'hôpital public et des sociétés d'intérim dès la semaine du 25 octobre pour préparer l'application en 2022 de l'encadrement des salaires des médecins intérimaires. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.