Vidéo Pass vaccinal : le communiste Fabien Roussel promet de le retirer s'il est élu président

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Fabien Roussel "préfère une société de la bienveillance à une société de la contrainte".

"Oui, je le retire", a répondu Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle, mercredi 26 janvier sur franceinfo, alors qu'il était interrogé sur le maintien ou non du pass vaccinal s'il accède à l'Élysée. "Je ne partage pas le choix qui a été fait par le gouvernement d'imposer par le pass vaccinal cette vaccination sous la contrainte, alors qu'il y a encore tant d'efforts à faire pour convaincre ceux qui ne sont vaccinés", a-t-il aussi déclaré. Pour lui, "on ne convaincra pas par des mesures coercitives".

>> Nationalisations, fin du pass vaccinal, référendum sur l'UE… Ce qu'il faut retenir de l'interview de Fabien Roussel sur franceinfo

Il "souhaite" ainsi "que les médecins puissent aller faire du porte-à-porte en ayant la liste des non vaccinés" de leur territoire. "Les médecins reçoivent tous les ans de la Caisse primaire d'assurance maladie la liste des femmes qui doivent se faire dépister pour le cancer du sein, et donc, ils doivent les appeler" pour les inciter à le faire, a-t-il rappelé. "Faisons leur confiance pour qu'ils fassent la même chose" avec "ceux qui ne sont pas vaccinés", a-t-il lancé, ajoutant qu'il "préfère une société de la bienveillance à une société de la contrainte".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.