Covid-19 : l'entrée en vigueur du pass vaccinal retardée dans certains territoires d'Outre-mer

Le pass vaccinal, qui remplace le pass sanitaire, entre en vigueur en France ce lundi. Mais en Outre-mer, ce n'est pas encore le cas partout.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pass vaccinal sur un téléphone, le 16 janvier 2022. Photo d'illustration. (SYLVIE CAMBON / MAXPPP)

À partir du lundi 24 janvier, un test négatif ne suffit plus : le pass vaccinal devient obligatoire en France pour se rendre au restaurant, au théâtre, dans un stade ou encore pour voyager en avion ou à bord d'un TGV pour les personnes de plus de 16 ans. Seule exception : les départements d'Outre-mer. En effet, députés, sénateurs et membres de la commission mixte ont voté un amendement permettant à chaque préfet d'Outre-mer de décider de la date d'entrée en vigueur du pass vaccinal sur son territoire. Lorsque les circonstances le justifient, le représentant de l'État pourra adapter les mesures de restrictions. En clair, la mise en place du pass vaccinal pourra y être retardée.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Les préfets de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane ont déjà pris cette décision de reporter l'entrée en vigueur du pass vaccinal, pour éviter tout effet couperet et à ne pas réenflammer le climat social, dans des territoires ou les vaccinés sont encore minoritaires. La plupart des élus d'Outre-mer étaient demandeurs de cette exception mais le sénateur PS de la Guadeloupe, Victorin Lurel, y voit aussi un danger. "Si à cause de notre demande, la circulation du virus devait provoquer des morts par centaines, on en portera une lourde responsabilité, estime l'élu. Je pense que le préfet va de toute façon accélérer puisque chaque semaine, il y a un comité de suivi du Covid-19 dans chacun des départements. S'il devait y avoir une accélération de ces indicateurs, ils n'hésiteront pas à le faire entrer en vigueur plus vite que prévu."

À La Réunion, pas de report : le pass vaccinal entrera en vigueur ce lundi, comme pour l’Hexagone. Même chose à Mayotte. À défaut de pass vaccinal, les préfets des Antilles et de la Guyane ont décidé de prolonger les mesures de couvre-feu, de télétravail et d'interdiction de regroupements, comme à Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Dans tous ces départements, l'état d'urgence sanitaire est applicable jusqu'au 31 mars 2022.

A Saint-Pierre-et-Miquelon, opù l'application du pass santaire a soulevé une vive oppsotion, et où un député a été agressé devant son domicile par des anti-pass, des habitants de l'archipel demandent une adaptation locale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass vaccinal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.