Seine-et-Marne : une directrice d’Ehpad utilisait un faux pass sanitaire

Publié
Seine-et-Marne : une directrice d’Ehpad utilisait un faux pass sanitaire
CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3
Article rédigé par
D.Schlienger, E.Pelletier, J.Vitaline, L.Krikorian, L.Hauville - France 3
France Télévisions

Pendant près de trois mois, la directrice d’un Ehpad de Seine-et-Marne utilisait un faux pass sanitaire. Elle a été placée sous contrôle judiciaire et sera convoquée par la justice en mai prochain.

À l’approche des caméras, les visages se ferment devant cet Ehpad de Seine-et-Marne, bousculé par un récent scandale : la directrice de l’établissement a été placée sous contrôle judiciaire pour avoir utilisé pendant près de trois mois un faux pass sanitaire. Après l’alerte d’une infirmière coordinatrice, la gérante a été licenciée. "J’ai fait ça pour les familles et les résidents, même si je savais que je pouvais sauter", relate l'infirmière.   

Interdiction d’exercer une profession médicale  

L'infirmière signale alors l’affaire et la gendarmerie remonte la piste d’un vaste réseau de fausses attestations vaccinales. "Des faux pass sanitaires qui font partie d’une liste de 300 autres faux pass sanitaires", vendus à 300 euros l’unité, détaille le lieutenant-colonel Laporte. L’avocat de la directrice d’Ehpad déclare que sa cliente était dépassée par les événements. Elle a depuis l’interdiction d’exercer toute profession médicale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.