Pass sanitaire : le député de Saint-Pierre-et-Miquelon toujours sidéré après son agression

Publié Mis à jour
Pass sanitaire : le député de Saint-Pierre-et-Miquelon toujours sidéré après son agression
France 3
Article rédigé par
C. Gascard, F. Fontaine, Saint-Pierre-et-Miquelon la 1ère, @RévélateursFTV - France 3
France Télévisions

Après un week-end de mobilisation des opposants au pass sanitaire et alors que le projet de pass vaccinal est examiné par les sénateurs, un nouveau cap a été franchi dans la violence contre les élus. Stéphane Claireaux, député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, a été agressé, dimanche 9 janvier, par un groupe d’individus devant son domicile.  

Seul face à une foule en colère, devant son domicile, Stéphane Claireauxdéputé LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, a été pris à partie, dimanche 9 janvier. Alors qu’il tentait de calmer les manifestants anti-pass vaccinal, certains lui ont violemment lancé des algues, des pierres et de la boue. Un jour après, Stéphane Claireaux est toujours choqué et témoigne de son agression. "C’est un lynchage, une lapidation", confie-t-il, ému. 

Réunion à l’Assemblée nationale

Une agression et un dialogue impossible avec les manifestants. Ces violences l’interrogent aujourd’hui sur son engagement politique. "Ils étaient défigurés par la haine, je n’ai jamais vu ça. Je n’ai pas signé pour ça", déclare le député. Dans un communiqué, l’organisateur de la manifestation déplore l’incident, tout en condamnant selon lui les réactions en chaîne qui visent à discréditer le mouvement. Ces dernières semaines, les menaces et agressions contre les parlementaires de la majorité se sont multipliées. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, réunira mardi 11 janvier les ministres de l’Intérieur et de la Justice. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.