Pass sanitaire : la fronde des restaurateurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : la fronde des restaurateurs
France 3
Article rédigé par
M.Justet, C.Pierre, W.Redonnet, M.Le Morvan, S.Soviller - France 3
France Télévisions

De nombreux restaurateurs se sont organisés avant l'heure avant la mise en place du pass sanitaire, qui pourrait avoir lieu dès lundi 9 août. D'autres ont décidé de le boycotter. 

Dès le 9 août, le restaurant Le 27, à Éguzon-Chantôme dans l'Indre, n'accueillera plus de clients. Le propriétaire refuse de contrôler les pass sanitaires. "C'est une question éthique. En tant que restaurateurs c'est pas notre rôle aujourd'hui de faire de la discrimination sur nos clients", estime Éric Cougniot. Même décision chez un autre restaurateur, qui souhaite préserver ses salariés. "Nous avons déjà eu des problèmes (…) par le simple cahier de rappel, des clients pas contents, des clients qui insultaient les serveuses. [C'est] surtout par respect pour le personnel", confie Freddy Person, le gérant du Cottage.  

Colère et incompréhension 

À Concarneau (Finistère), c'est l'incompréhension. Le contrôle du pass sanitaire sera difficile à appliquer pour une serveuse, qui dispose à la fois d'un magasin et d'un bar dans le même établissement. "Du coup ma pièce est divisée en deux. Apparemment la variant ne passe pas à ce niveau-là", s'agace Doris Corpart. Comme elle, ils sont 50 gérants d'établissements de la région à avoir monté un collectif, pour refuser de contrôler le pass sanitaire. "C'est contraire complètement à l'idée même de la convivialité et l'idée même de nos métiers, explique Mikaël Le Breton, gérant de la brasserie Tri Martolod. (…) Le pass sanitaire ça ne fait que déshumaniser, et ça nous place comme des robots, à contrôler des gens sur leur statut vaccinal." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.