Pass sanitaire dans les centres commerciaux : "Inefficace, inéquitable et inapplicable" dit une propriétaire

La directrice générale d'Unibail-Radamco-Westfield en Europe du Sud, un groupe propriétaire de nombreux grands centres commerciaux, souhaite plutôt "des contrôles aléatoires des forces de police".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des clients dans le centre commercial Velizy 2 en région parisienne, le 12 décembre 2020. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS)

L'extension du pass sanitaire aux centres commerciaux de plus de 20 000 mètres-carrés est "inefficace, inéquitable et inapplicable", a estimé sur franceinfo Anne-Sophie Sancerre, directrice général d'Unibail-Radamco-Westfield en Europe du Sud. Le groupe, propriétaire et opérateur de nombreux grands centres commerciaux en France, s'inquiète de la mise en place de la mesure, alors que le projet de loi a été présenté en Conseil des ministres lundi 19 juillet. 

franceinfo : Que pensez-vous de ce projet d'extension du pass sanitaire aux grands centres commerciaux ?

Anne-Sophie Sancerre : Nous sommes pour la vaccination et nous comprenons le pass sanitaire. Nous savons qu'il y a urgence. En revanche, nous ne comprenons pas que le pass sanitaire s'applique aux centres commerciaux. Nous avons un protocole très strict qui fonctionne. Il a été validé par le CNRS, avec des études Pasteur qui confirment le fait que le virus ne se propage pas dans nos centres commerciaux, parce qu'on y porte le masque, on y renouvelle l'air, les gens y déambulent et on peut y mettre des jauges. Nous sommes des lieux de la vie quotidienne des Français. Nous souhaitons donc plutôt faire partie de la solution à la vaccination collective, que d'être un problème pour le gouvernement avec l'application du pass sanitaire. Nous avons mis des centres de vaccination dans sept de nos dix-huit centres en France et nous parvenons à vacciner plus de 1 000 personnes par jour. Nous souhaitons en mettre dans tous nos centres, ce qui nous permettrait de vacciner jusqu'à 100 000 personnes par semaine et d'aider à cette vaccination collective et à la politique du gouvernement.

Quelles conséquences concrètes aurait l'extension du pass sanitaire aux centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés ?

Pour nous c'est inefficace, inéquitable et inapplicable. Inefficace parce que les centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés ne représentent que 5% de l'offre de commerces. S'il y a vraiment urgence, il faudrait mettre ce pass partout. C'est inéquitable vis-à-vis de nos commerçants qui ont déjà fermé plus de six mois depuis le début de la crise et qui sont à risque. C'est inéquitable pour nos clients qui n'ont pas d'alternative. Ça risquerait de stigmatiser en particulier les classes populaires et les jeunes, jeunes qui n'ont eu accès à la vaccination que très récemment. Et enfin, vis-à-vis des salariés. Un salarié qui travaille dans un commerce, dans un centre commercial, peut être suspendu et même licencié alors que s'il travaille dans un commerce hors centre commercial, il n'y a aucune suspension ni aucun risque de licenciement.

Comment ces contrôles de pass sanitaires pourraient s'appliquer ?

Pour l'instant, il n'y a pas de réponse à toutes ces questions et c'est pour ça qu'on dit que c'est totalement inapplicable. Ça générerait des files d'attente sans fin qui seraient sources de contamination. On a fait l'expérience, en moyenne ça prendrait 30 secondes par personne de vérifier le pass sanitaire et la carte d'identité. 30 secondes par personne, ça veut dire des kilomètres de queue. On a aussi des personnes qui ne font que traverser les centres donc ces contrôles sont absolument inapplicables. De plus, on est inquiets des risques de trouble à l'ordre public. On souhaiterait donc que ce soit plutôt des contrôles aléatoires des forces de police comme du temps des attestations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.