Cet article date de plus de deux ans.

Pass sanitaire : branle-bas de combat au Parc Astérix

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Pass sanitaire : branle-bas de combat au Parc Astérix
Pass sanitaire : branle-bas de combat au Parc Astérix Pass sanitaire : branle-bas de combat au Parc Astérix (France 3)
Article rédigé par France 3 - L.Audebert, F.Daireux, A.Sayada, R.Laurentin
France Télévisions
France 3

Le mercredi 21 juillet, le pass sanitaire deviendra obligatoire dans les lieux accueillant plus de 50 personnes. C'est le cas notamment des parcs d'attractions. Au Parc Astérix, on se prépare à concilier exigences sanitaires et petit grain de folie.

Jusqu'au 20 juillet, pour rentrer au Parc Astérix, il suffisait de porter un masque. Dès le mercredi 21 juillet, une nouvelle obligation s'impose : le pass sanitaire. En version papier ou sur téléphone, il faudra le présenter avec une pièce d'identité dans une nouvelle file d'attente. Sans le précieux sésame, les visiteurs pourront se faire tester en quinze minutes dans un centre que le parc vient d'aménager. Des employés déballent les précieux tests antigéniques. "La réalisation des tests est fixée à 20 euros pour couvrir les frais de prise en charge", explique Olivier Falque, directeur d'exploitation Loxamed.

Un frein pour les impulsifs

Seul un résultat négatif permettra d'accéder aux attractions. Dans les allées du parc, l'arrivée du pass sanitaire divise les touristes. Le pass va-t-il dissuader de futurs visiteurs de venir ? C'est ce que redoute la direction. "Le pass sanitaire peut constituer un frein dans une logique d'impulsion, on craint un déficit de fréquentation", analyse Delphine Pons, directrice générale. Le pass sera aussi obligatoire pour les employés dès le 30 aout.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.