Manifestations anti-pass sanitaire : des opposants aux profils divers jugés en comparution immédiate

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Manifestations anti-pass sanitaire : des manifestants aux profils divers jugés en comparution immédiate
France 2
Article rédigé par
Stéphanie Desjars - France 2
France Télévisions

Lundi 2 août, des opposants au pass sanitaire, qui étaient descendus dans la rue pour manifester, étaient jugés en comparution immédiate, à Paris. La journaliste Stéphanie Desjars est en direct du palais de justice.

72 personnes ont été interpellées à la suite des manifestations anti-pass sanitaire en France, dont 26 dans la capitale. En direct du palais de justice, à Paris, Stéphanie Desjars fait le point dans le 20 Heures de France 2, lundi 2 août. "Sur les 26 interpellations, qui ont ou feront l’objet d’une comparution immédiate pour des violences envers les forces de l’ordre, les profils sont divers. Deux jeunes hommes de 20 ans qui habitent encore chez leurs parents ont fait face aux juges. L’un vient de Beauvais (Oise), l’autre de Paris", a-t-elle expliqué.

Un gilet jaune a avoué les faits qui lui sont reprochés

"Ils sont descendus dans la rue pour la liberté, et contre le pass sanitaire disent-ils. Des primo-manifestations qui réfutent catégoriquement les violences dont on les accuse, a détaillé Stéphanie Desjars. Le seul à avoir avoué des insultes et un coup, c’est un gilet jaune de la première heure. Il a 45 ans, il est employé municipal. Son casier judiciaire est vierge, comme les deux autres. La cour a déjà prononcé deux peines de prison, de trois et un mois avec sursis."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.