Centres éphémères de vaccination contre le Covid-19 : "Heureusement qu'on a ce type de centres ouverts gratuitement et sans rendez-vous"

Pour freiner l'explosion estivale des cas de Covid-19, le gouvernement mise sur une nouvelle accélération de la vaccination. Il met notamment en place des centres de vaccination éphémères au plus près des populations les moins vaccinées. Exemple samedi dans le Val-d'Oise.

Article rédigé par
Céline Autin - édité par Clémentine Vergnaud - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'entrée du centre de vaccination éphémère de l'île de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), le 24 juillet, avec deux files : l'une avec rendez-vous, l'autre sans. (CELINE AUTIN / RADIO FRANCE)

Il est situé à l'écart des grandes plages et des manèges : le centre éphémère de vaccination de l'île de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), a pris ses quartiers sur cette base très fréquentée. Il s'inscrit dans la stratégie du gouvernement pour freiner l'explosion estivale des cas de Covid-19. L'exécutif souhaite ainsi atteindre le seuil de 50 millions de Français primo-vaccinés d'ici la fin du mois d'août. 

Pour progresser dans la stratégie vaccinale, l'agence régionale de santé a ainsi installé ces centres au plus près des populations les moins vaccinées. Pour faire face à l'affluence liée à l'extension du pass sanitaire, elle a même dû étendre ses jours d'ouverture. 

Un centre plus accessible

Sous le chapiteau monté par la Croix Rouge, une quinzaine de personnes s'activent samedi 24 juillet pour accueillir, renseigner et piquer. "Vous avez rendez-vous ?", interroge ainsi un agent d'accueil. "Non", répond l'homme qui lui fait face. En quelques instants, il lui explique comment remplir la fiche de renseignements qu'il lui tend. 

Comme cet homme, Guy et Afida sont venus sans rendez-vous de la ville de Saint-Ouen-l'Aumône. S'ils ont tardé à se faire vacciner, c'est par crainte mais aussi par manque de moyens de déplacement. Le centre de la base de loisirs est donc une aubaine pour eux. "C'est le plus pratique parce qu'on n'a pas de voiture, raconte Guy. Ici, on connaît et au niveau du transport, c'est assez facile." Sans cette solution, il n'aurait pas pu recevoir l'injection.

"Les autres n'avaient pas de rendez-vous, pas de créneau. On a donc fait ça par défaut, le plus près possible."

Guy, habitant de Saint-Ouen-l'Aumône dans le Val-d'Oise

à franceinfo

Dans la file d'attente, il y a aussi beaucoup de jeunes. Demba est aussi venu au centre éphémère avec ses deux filles. "On a essayé sur Internet mais les dates sont trop éloignées", déplore le père de famille. Les seuls créneaux qu'il trouvait étaient au 18, 23 ou 28 août. "Ça reportait la deuxième dose encore plus loin, ce n'était pas possible ! Heureusement qu'il y a ce type de centre ouvert gratuitement et sans rendez-vous", souffle le père, soulagé. Une dizaine de minutes plus tard, ses deux filles ont reçu leur première dose : "Je pensais qu'on allait devoir attendre longtemps mais en fin de compte c'est assez fluide", se réjouit-il.

Une trentaine de vaccinés attendent un quart d'heure après avoir reçu leur dose au centre éphémère de l'île de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), le 24 juillet 2021. (CELINE AUTIN / RADIO FRANCE)

Ainsi, près d'un millier de doses ont été administrées le week-end des 17 et 18 juillet dans ce centre. "Et on continue !", s'enthousiasme Tanguy Chelin, chargé de mission pour l'ARS du Val-d'Oise. Pour tenir le rythme, il est désormais ouvert les mercredis, jeudis et vendredi. "La salle d'attente est remplie, les gens se pressent et on a encore beaucoup de rendez-vous à honorer pour l'été donc on sera là." Jusqu'à la fin du mois d'août, le centre de la base de loisirs sera donc ouvert, ce qui lui permettra de prendre le relais du centre de Cergy-Pontoise, qui doit fermer ses portes à la fin du mois de juillet, alors qu'il reste autour de 40% de la population du département à vacciner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.