Oise : les limites du confinement

L'Oise recense le plus grand nombre de malades du Covid-19 en France. Depuis dimanche 1er mars, le département subit un régime particulier de quarantaine. Les habitants doivent limiter leurs déplacements. Des consignes pas toujours simples à respecter.

France 2

À la gare de Creil (Oise), lundi 2 mars, ville au cœur du foyer épidémique, le trafic ferroviaire est normal, et il n'y a pas de signalisation mettant en garde contre le Covid-19. Et alors que toutes les écoles de la zone sont fermées depuis la matinée, non loin de là, à Montataire, une crèche accueille les enfants comme d'habitude. "On s'est posé la question ce matin, mais j'ai appelé la crèche, et à priori rien de particulier à signaler, donc on verra comment cela se passe", évoque une mère de famille.

Le système D

Depuis cinq jours, les pharmacies de l'Oise sont dévalisées. Elles n'ont plus de masques, ni de gel hydroalcoolique. Dans l'officine de Creil, c'est le système D. "Je n'ai que des bidons de 5 litres, donc je vais les reconditionner. J'ai des seringues et des flacons que je vais remplir", explique Sidney Cazade, pharmacien. L'unique façon pour tenter de répondre à une demande qui explose. Sur la base aérienne de Creil, où une dizaine de personnes sont atteintes par le Covid-19, des précautions supplémentaires sont prises.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Oise recense le plus grand nombre de malades du Covid-19 en France. Depuis dimanche 1er mars, le département subit un régime particulier de quarantaine. Les habitants doivent limiter leurs déplacements. Des consignes pas toujours simples à respecter.
L'Oise recense le plus grand nombre de malades du Covid-19 en France. Depuis dimanche 1er mars, le département subit un régime particulier de quarantaine. Les habitants doivent limiter leurs déplacements. Des consignes pas toujours simples à respecter. (France 2)