VRAI OU FAKE Non, une vidéo ne montre pas une intervention du FBI dans un "temple juif" qui cachait des milliers de masques

Des masques et du matériel médical ont été saisis la semaine dernière par le FBI au domicile d’un habitant de Brooklyn et dans un entrepôt. Il n'y a aucun lien avec un "temple juif".

Capture d\'écran d\'une vidéo partagée sur Facebook, le 1er avril 2020 concernant une saisie de masques par le FBI, à New York.
Capture d'écran d'une vidéo partagée sur Facebook, le 1er avril 2020 concernant une saisie de masques par le FBI, à New York. (CAPTURE ECRAN)

Plusieurs publications partagées sur les réseaux sociaux affirment que des masques pour se protéger du coronavirus ont été saisis dans un "temple juif" à New York aux États-Unis, la semaine dernière, vidéo à l’appui. Ces posts ont entrainé des commentaires antisémites de la part de certains internautes. Cette vidéo montre bien une intervention de la police fédérale américaine, mais elle se déroule au domicile d’un habitant du quartier de Brooklyn à New York. L’intervention n’a rien à voir avec un site religieux juif. La Cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique.

Un particulier interpellé pour agression à Brooklyn

La vidéo partagée montre une opération du FBI qui s'est déroulée, dimanche 29 mars, dans le quartier de Brooklyn, à New York. Selon le Bureau du procureur du New Jersey, Baruch Feldheim est accusé d’avoir "agressé un agent fédéral" et fait de "fausses déclarations". Lors de l’intervention du FBI, il a notamment "volontairement toussé vers un officier en affirmant qu’il était malade du Covid-19". Selon le bureau du procureur, l'homme risque un an de prison et une amende de 100 000 dollars pour l’agression, cinq ans de prison et une amende de 250 000 dollars pour les fausses déclarations.

Les policiers ont mené une perquisition au domicile du quadragénaire et dans un entrepôt industriel situé dans le New Jersey. Comme le montre la vidéo, plusieurs dizaines de cartons de masques N95 ont été retrouvés dans sa maison. Au total, avec le matériel de l’entrepôt, c’est 192 000 masques N95 (équivalent du masque FFP2 en Europe) et 530 000 masques chirurgicaux qui ont été saisis, selon le Département de la santé américain. Il y avait aussi des blouses et du matériel de désinfection.

Des masques revendus sept fois leur prix

Toujours selon le Bureau du procureur, l’homme interpellé par le FBI a vendu à un médecin, le 18 mars, 1 000 masques N95 ainsi que d’autres équipements pour la somme de 12 000 dollars, soit un peu plus de 11 000 euros. Le montant est sept fois plus important que la valeur du matériel dans le commerce, selon les enquêteurs. Le médecin avait pris contact avec Baruch Feldheim via une discussion intitulée "Virus2020" sur la messagerie WhatsApp. Il a ensuite été orienté vers un entrepôt situé dans la banlieue de New York pour récupérer la marchandise.

En ce qui concerne le matériel saisi, il a déjà commencé à être redistribué. Les masques et autres blouses vont permettre de "répondre aux besoins critiques d’équipements dans les centres de santé de New York et du New Jersey", précise le Département de la santé et des services sociaux. Ce dernier précise également que "le propriétaire de l'équipement" sera "indemnisé à la juste valeur marchande des fournitures".