Montagne : les commerces tirent la sonnette d'alarme

Les stations de ski sont en colère contre la fermeture des remontées mécaniques. Les supérettes de montagne sont en grande difficulté. Les touristes sont absents et les aides gouvernementales aussi.

France 2

La neige arrive, mais pas les skieurs. Dans une supérette Sherpa de Chamrousse (Isère), les clients sont rares. A peine 70 par jour, dix fois moins qu'au même moment en 2019. "C'est un peu le désert et les magasins Sherpa font 85% de leur chiffre d'affaires l'hiver lors des fêtes de fin d'année", explique Antoine Bourlet, le gérant, au micro de France 2.

Des aides en vue

En tant que commerces de première nécessité, ce magasin ne profite quasiment pas des aides de l'État. Le couple de gérants vit son deuxième hiver à Chamrousse et le constat est catastrophique. "On a perdu 175 000 euros la première année. C'est un premier bilan et on fait tout pour ne pas que ça continue", confie Antoine Bourlet. Les aides réservées aux commerces fermées pendant le confinement devraient être étendues aux supérettes de montagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les supérettes de montagne sont désertes
Les supérettes de montagne sont désertes (France 2)