Masques : une mise en vente chaotique dans les pharmacies

Parmi l’arsenal du retour progressif à l’activité annoncé, l’incontournable masque. Depuis dimanche 26 avril, les pharmacies sont autorisées à en vendre. Encore faut-il pouvoir s’approvisionner.

FRANCEINFO

Des débuts chaotiques. Autorisée seulement depuis dimanche 26 avril, la vente officielle de masques alternatifs n’a pas été assez anticipée. Du coup, dans certaines pharmacies, il est impossible d’en trouver. À Dijon (Côte-d’Or), une pharmacienne a passé sa matinée de lundi à essayer de joindre ses fournisseurs. "Toutes les lignes sont occupées, on n’est sûrement pas les seuls à vouloir contacter les fournisseurs, donc on attend que ça bouge un peu", explique Carine Henriot, pharmacienne.

Leur achat pas remboursé par la Sécu

D’autres ont été plus prévoyants. Dans une pharmacie parisienne, les premiers modèles homologués en tissu lavable viennent d’arriver. Ils ont été commandés il y a quelques jours et sont vendus environ 7 euros pièce. A contrario des gels hydroalcooliques, les prix des masques en tissu homologués ne sont pour l’instant pas encadrés. Les prix varient en fonction du nombre de lavages. Pour l’heure, l’achat de ces masques grand public, produits à 25 millions d’exemplaires par semaine, n’est pas remboursé par la Sécurité sociale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pharmacies sont désormais autorisées à vendre des masques.
Les pharmacies sont désormais autorisées à vendre des masques. (FRANCK FIFE / AFP)