Martinique : le nouveau confinement fait souffrir le tourisme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Martinique : le nouveau confinement fait souffrir le tourisme
CAPTURE ECRAN FRANCE 3
Article rédigé par
S.Fagour, T.Maisonneuve, K.Pierre-Charles, Martinique la 1ere - France 3
France Télévisions

En Martinique, le secteur touristique est impacté par le retour du confinement. Après un mois de juillet record pour la plupart des structures hôtelières, le secteur fait grise mine.

Plages ensoleillées, eaux cristallines à 25 degrés. Dans ce cadre idyllique en Martinique, rien de plus facile que de s'évader, et d'oublier le poids du contexte sanitaire. Mais comme tout le monde, les vacanciers doivent faire avec le confinement et le couvre-feu. "On a fini nos visites de l'île avant la date du confinement, là comme il y a dix kilomètres à parcourir on reste sur les plages autour. Les plages sont belles, donc on a de quoi faire", résume une vacancière.

Les hôteliers "tiennent le coup" malgré tout


Du côté de l'hôtel aussi, on a su s'adapter. La restauration sur place est interdite, seule la vente à emporter et le service en chambre sont autorisés. Dans de telles conditions, et malgré un mois de juillet record et de bonnes perspectives pour août, les annulations se succèdent. "On avait vraiment une très très bonne fréquentation, on a terminé le mois de juillet avec 86% d'occupation, par contre au mois d'août (...) ça commence à descendre", souffle un hôtelier. Malgré tout, ils se maintiennent économiquement, aucun dépôt de bilan n'est annoncé. "Il n'y a plus de trésorerie, mais on tient le coup et on attend des jours meilleurs", résumé Yan Monplaisir, PDG du village "Les boucaniers".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.