Livret A : un placement favorisé pendant l'épidémie

Au mois de mars, les Français ont déposé 3,8 milliards d'euros sur leurs livrets A, une hausse de 50% par rapport à mars 2019. Décryptage avec le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

FRANCE 2

Pas de sorties, des dépenses uniquement pour les courses... Avec le confinement, qui en est à son 30e jour, jeudi 16 avril, les Français font des économies. Le grand gagnant du premier mois passé à la maison : le livret A. En mars, les Français y ont placé 3,8 milliards d'euros ainsi que sur le livret de développement durable et solidaire (LDDS). "C'est 50% de plus qu'au mois de mars 2019", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

"Une épargne de précaution"

Résultat : le montant total accumulé sur l'ensemble de ces livrets atteint la somme historique de 420,8 milliards d'euros. "En temps de crise, le livret A, c'est le placement refuge. Quand l'avenir est incertain, avec le risque de tomber malade ou de perdre son emploi, c'est une épargne de précaution pour ceux qui travaillent ou télétravaillent et qui donc ont vu leurs revenus rester stables pour le moment", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(DENIS CHARLET / AFP)