Cet article date de plus d'un an.

Le journal des Outre-mers. La France d'outre-mer à l'heure du confinement et de la lutte contre le Covid-19

écouter (5min)

En Guyane, des voitures sono diffusent des messages de prévention contre le coronavirus. À Mayotte, la colère et l’inquiétude des policiers face à l’épidémie et un drive de fruits et légumes en Martinique pour protéger clients et agriculteurs.

Article rédigé par
Célia Cléry - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Mayotte a été fermé samedi 28 mars 2020. Plus aucun vol n'atterrira à Mayotte pour le temps de la crise sanitaire.  (MAYOTTE LA 1ERE)

En Guyane, la vie à l’heure du confinement. À Remire-Montjoly, non loin de Cayenne, les "voitures-sono" de la récente campagne électorale ont été reconverties par la municipalité ! Elles servent désormais à marteler les messages de prévention pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Reportage de Mélodie Nourry pour Guyane la 1ere.    

Des masques de protection contre le coronavirus "made in Réunion" !

Des masques commercialisés sous la marque "nou la fé", (autrement dit, fabriqué par nous), il s’agit en fait d’une "visière faciale" élaborée par une entreprise locale réunionnaise, spécialisée habituellement dans la fabrication de matériel publicitaire. Une entreprise qui a décidé de partager les secrets de fabrication de son masque avec les Antilles pour leur permettre de fabriquer, à leur tour, sur place ces protections. Un geste solidaire entre l’océan Indien et la Caraïbe pour freiner la propagation du virus.  

À Mayotte, parmi les personnes contaminées par le coronavirus, plusieurs policiers

C’est avec des moyens jugés "insuffisants" que la police doit assurer la sécurité des biens et des personnes à Mayotte, c’est en tout cas l’avis du secrétaire départemental du syndicat Alliance-Police Nationale, Bacar Attoumani au micro de Daniel Abdou.  

En Martinique, succès de la vente directe du producteur au coffre de voiture du consommateur

Gros succès cette semaine en Martinique de la vente organisée dans les locaux de la coopérative horticole du Lamentin. Une vente directement "du producteur au consommateur", et pour être plus précis, "du producteur au coffre de la voiture du consommateur", pour limiter les contacts entre vendeurs de fruits et légumes et acheteurs. Reportage de Fabrice Defrémont  pour Martinique la 1ere.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.