Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Le Covid-19 a-t-il été conçu artificiellement par l’homme ?

Un chercheur norvégien affirme avoir la preuve que le Covid-19 est d’origine artificielle. Pourtant, la communauté scientifique réfute ces allégations, qui ne reposent sur aucune documentation scientifique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture écran d\'un post Facebook qui affirme que le covid-19 serait créé artificiellement. 
Capture écran d'un post Facebook qui affirme que le covid-19 serait créé artificiellement.  (CAPTURE ECRAN FACEBOOK)

Depuis plusieurs jours, la rumeur selon laquelle le Covid-19 aurait été créé par l’homme circule à nouveau sur les réseaux sociaux. Cette théorie est issue d'une mauvaise lecture d’une étude publiée dans la revue QRB Discovery. Le scientifique norvégien Birger Sørensen et le professeur britannique Angus Dalgleish se sont penchés sur le développement d’un vaccin contre le Covid-19. Ils ont également étudié les caractéristiques du virus et suggèrent que la protéine située sur la pointe du coronavirus possède des séquences qui semblent avoir été insérées. L'un des chercheurs a déclaré dans une interview qu'il s'agirait d'une intervention humaine, ce que ne dit pas l'étude. La cellule Vrai du Faux a remonté pour vous le fil de cette intox. 

L'ancien patron du MI6 croit voir un "accident de laboratoire"

Ce qui a donné un fort écho à cette étude, c’est le soutien de Richard Dearlove, ancien directeur du MI6 (le service de renseignement extérieur du Royaume-Uni). Il a commenté dans le podcast Planet Normal du Telegraph les déclarations de Sørensen au média norvégien NRK. C’est dans cette interview que le chercheur explique ses conclusions sur l’origine artificielle du coronavirus. Richard Dearlove a soutenu cette hypothèse : "Je pense que cela a commencé comme un accident. Cela soulève la question de savoir si la Chine assumera la responsabilité et si la Chine devrait verser une compensation." Pour lui, la pandémie aurait pu commencer à l’Institut de virologie de Wuhan. Après la prise de parole de Richard Dearlove, le porte-parole du Premier ministre britannique l’a accusé de colporter des "allégations fantaisistes". 

Des arguments réfutés par la communauté scientifique

En réalité, l’étude sur le développement des vaccins ne fait jamais référence à un virus artificiel. Richard Dearlove s’appuie uniquement sur les propos développés à la radio par Sørensen, avant la publication d’un deuxième article qui portera sur l’origine du virus. Cette seconde étude n’a pas été publiée à ce jour. La communauté scientifique conteste donc les propos du chercheur dans les médias norvégiens : sans documentation scientifique, impossible de prouver une quelconque origine humaine du virus pour l’instant. 

Le Norvégien Sørensen a expliqué avoir conclu à l’origine artificielle du Covid-19 grâce à plusieurs observations. Il note tout d’abord l’absence de mutation du virus depuis sa découverte. Cela suggère, selon lui, qu’il est parfaitement adapté aux humains depuis le début de l’infection. La chercheuse en vaccins Gunnveig Grødeland explique au média norvégien NRK que c’est inhabituel, mais pas inédit : "Nous avons vu dans toutes les grandes pandémies, y compris la maladie espagnole, que le virus est super adapté et transmis." Des études ont également prouvé l’évolution des souches du Covid-19.

Sørensen a également déclaré à NRK que le Covid-19 possédait des caractéristiques jamais détectées dans la nature et différentes des autres coronavirus connus : "Lorsque nous décrivons techniquement le virus, nous voyons qu'il ne s'est pas produit dans un développement naturel. C'est fait par des Américains et des Chinois, dans le cadre de ce que l’on appelle des études sur le 'gain de fonction'." Pour Gunnveig Grødeland, ce type de propriétés n’est pas la preuve de l’origine non naturelle d’un virus. Ce que Sørensen appelle des séquences insérées à la surface du Covid-19, "vous le trouverez également dans plusieurs autres virus, y compris le VIH, a-t-elle déclaré. Nous avons également vu quelque chose de similaire dans d'autres coronavirus."

Le consensus scientifique estime que le Covid-19 a une origine naturelle

La fabrication artificielle du Covid-19 n’est pas une théorie nouvelle. Des rumeurs circulent sur une potentielle fuite du virus de l’Institut de virologie de Wuhan, notamment depuis un article de deux chercheurs chinois publié en février. En France, le professeur et prix Nobel de médecine 2008 Luc Montagnier avait déclaré mi-avril dans le podcast de Pourquoidocteur.fr et sur le plateau de CNEWS avoir "fouillé dans les moindres détails de la séquence" du virus du Covid-19. Il en déduisait que le virus contenait des "séquences d’un autre virus qui est le VIH", preuve de la création de ce coronavirus par l’Homme. Pour lui, le virus provenait du laboratoire de Wuhan. 

En avril, Donald Trump avait lui aussi déclaré savoir que le Covid-19 était d’origine artificielle, et il avait émis l’hypothèse que la pandémie était le résultat d’une fuite du Covid-19 du même laboratoire. La Maison Blanche n’a pourtant jamais avancé de preuves.

Aujourd’hui, le consensus scientifique n’a aucune preuve de la fabrication du virus par l’homme et penche plutôt sur une origine animale, comme la grande majorité des coronavirus connus. Une note de plusieurs chercheurs parue en mars dans la revue scientifique Nature conclut à l’origine naturelle du Covid-19. L’Organisation Mondiale de la Santé privilégie également cette hypothèse depuis plusieurs mois.

Capture écran d\'un post Facebook qui affirme que le covid-19 serait créé artificiellement. 
Capture écran d'un post Facebook qui affirme que le covid-19 serait créé artificiellement.  (CAPTURE ECRAN FACEBOOK)