"Le coronavirus permet de prendre conscience que la mondialisation est dangereuse"

Le politologue Thomas Guénolé, auteur du "Livre noir de la mondialisation : 400 millions de morts", est invité dans le 23h de franceinfo lundi 12 octobre.

FRANCEINFO

"La pandémie de coronavirus agit comme un révélateur et permet de prendre conscience à quel point nous sommes arrivés à un système profondément déséquilibré et intrinsèquement dangereux. L’étincelle c’est le Covid-19 et le baril de poudre c’est la mondialisation", explique Thomas Guénolé sur franceinfo lundi 12 octobre.

"Le protectionnisme peut protéger la vie des gens par rapport à la concurrence déloyale", estime le politologue. "L’Inde a sauvé des millions de vies en fabriquant illégalement des médicaments génériques à prix cassés. C’est la désobéissance à la mondialisation qui sauve des vies", donne comme exemple l'essayiste.

"Pas rentable de soigner les pauvres de la diarrhée"

"La diarrhée fait encore des millions de morts dans les pays pauvres parce que ce n’est pas rentable de sauver des vies par rapport à une maladie aussi normalement soignable", déplore l'auteur du livre Le livre noir de la mondialisation : 400 millions de morts.

"J’ai le sentiment que le gouvernement actuel ne prend pas la mesure de ce qu'il se passe. Ce n’est pas normal d’accepter sans aucune rétorsion le fait d’importer des produits fabriqués avec de l’esclavage. C’est cette démondialisation qui est nécessaire", conclut Thomas Guénolé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thomas Guénolé et son livre
Thomas Guénolé et son livre (FRANCEINFO)