Israël : un bracelet électronique pour échapper à la quarantaine dans un hôtel

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Israël : un bracelet électronique pour échapper à la quarantaine dans un hôtel
France 3
Article rédigé par
D. Derda, H. Nalbandian - France 3
France Télévisions

En pleine épidémie de Covid-19, les voyageurs souhaitant entrer en Israël doivent se soumettre à une quarantaine de dix jours dans un hôtel réquisitionné par l'État. Pour éviter ce passage obligé, le port d'un bracelet électronique est actuellement testé. 

En pleine épidémie de Covid-19, à l'aéroport Ben Gourian de Tel Aviv (Israël), certains voyageurs israéliens ont accepté d'être équipés d'un bracelet électronique à leur retour dans le pays : il leur évite de se mettre en quarantaine dans un hôtel. "Je pensais que j'allais devoir passer deux semaines enfermée à l'hôtel. Alors quand on m'a dit qu'avec ce bracelet, je pourrai m'isoler chez moi, j'ai trouvé que c'était une très bonne idée", confie Gaby Glazman, voyageuse israélienne. Ce système de surveillance à distance en est encore au stade de l'expérimentation.

Même durée d'isolement

Jusqu'à présent, les rares passagers autorisés à entrer en Israël étaient placés d'office en quarantaine sous la surveillance de l'armée dans ce que l'on appelle là-bas un "hôtel Corona". Après un premier test PCR à l'aéroport, les voyageurs devaient en passer un second dix jours plus tard pour être remis en liberté, à condition qu'il soit négatif. Avec ces bracelets électroniques, couplés à une application sur smartphone, la durée d'isolement est la même, mais plus besoin d'être cloîtré dans une chambre d'hôtel. Si les personnes sortent de chez elles, la police est immédiatement alertée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.