Cet article date de plus d'un an.

Hôpitaux : comment gérer l'affluence des malades ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Hôpitaux : comment gérer l'affluence des malades ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En marge de la poursuite de l'épidémie de Covid-19, les services hospitaliers sont mis à rude épreuve.

Priorité dans tous les hôpitaux : augmenter le nombre de places en réanimation. C'est par exemple le cas à l'hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime), autour d'une machine, vitale : un respirateur, indispensable pour les cas graves. On en compte aujourd'hui 154. "Le respirateur va insuffler de l'air aux patients par le biais d'un tuyau", explique Jérôme Cours, technicien biomédical. Dans cet établissement hospitalier, il n'y a pas encore de patients infectés par le Covid-19, mais la direction anticipe. Dans le centre de gestion, les opérations non-urgentes sont déprogrammées, avec pour objectif d'augmenter les capacités d'admission en réanimation.

Une réunion de crise par jour

À La Rochelle, comme dans la majorité des hôpitaux, une réunion de crise a lieu chaque jour pour faire face à un afflux de malades. Au total, la France dispose de 5 065 lits de réanimation et de 7 364 lits d'unités de soins intensifs. Un inventaire est en cours pour déterminer le nombre de lits supplémentaires à trouver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.