Guyane : l’impression 3D et le laser au service de la production d’équipement médical

Un peu partout, les initiatives pour pallier les pénuries d’équipements de protection se multiplient. La Guyane s’est lancée dans la fabrication de visières, un équipement qui vient en complément des masques.

France 3

Des visières imprimées grâce à la technologie seront bientôt testées par une dizaine de soignants du centre hospitalier de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, en complément des masques de protection. C’est le résultat de plusieurs essais de l’équipe du Fab Lab. "On a récupéré des fichiers open sources. Le principe du Fab Lab, c’est qu’on partage les ressources qui ont été produites. On les a téléchargées, améliorées, paramétrées, et ensuite on les a fait imprimé par l’imprimante 3D, et ça permet de créer ce prototype de visière", explique Rudi Floquet, directeur du Fab Lab de Saint-Laurent-du-Maroni. 

"Une minute au lieu de deux heures"

Si l’impression 3D permet un résultat satisfaisant, c’est finalement la technique de la découpe laser qui sera choisie, pour gagner du temps sur la production. "On raccourcit énormément le temps de production, puisqu’on est de l’ordre d’une minute au lieu de deux heures", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un peu partout, les initiatives pour pallier les pénuries d’équipements de protection se multiplient. La Guyane s’est lancée dans la fabrication de visières, un équipement qui vient en complément des masques.
Un peu partout, les initiatives pour pallier les pénuries d’équipements de protection se multiplient. La Guyane s’est lancée dans la fabrication de visières, un équipement qui vient en complément des masques. (France 3)