États-Unis : une pandémie toujours active avec près de 100 000 morts

La pandémie est toujours très active, surtout aux États-Unis. Le New-York Times a fait le choix d’honorer la mémoire de 1 000 victimes du coronavirus, en y inscrivant leurs noms, avec ce titre : "Ils étaient des nôtres". Une page qui ne représente qu’1% des victimes du virus dans le pays.

France 2

La barre symbolique des 100 000 morts à cause du coronavirus est sur le point d’être dépassée aux États-Unis. "Précisément, le cap sera passé demain [lundi 25 mai] ou plus sûrement mardi. Cette une du New-York Times est glaçante, même s’il s’agit d’humaniser avec des noms, des âges, un mot sur chacun, cette tragédie américaine. Il est beaucoup reproché dimanche 24 mai au président Trump d’avoir passé une grande partie de sa journée au golf, de témoigner très peu de sa compassion", explique la journaliste Agnès Vahramian en direct de Washington.

Les masques de la discorde

"Dans ce drame, les Américains sont divisés entre ceux qui privilégient depuis le début l’économie, comme Donald Trump, et ceux qui disent ‘C’est le sanitaire avant tout’", ajoute la journaliste. Sur les pancartes des manifestants dans le pays, le masque est un objet liberticide. "Pour moi, c’est du communisme. C’est à nous de décider ce qu’on fait avec notre corps", affirme un manifestant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump avant une conférence de presse sur l\'épidémie de coronavirus, le 24 avril 2020, à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump avant une conférence de presse sur l'épidémie de coronavirus, le 24 avril 2020, à Washington (Etats-Unis). (OLIVIER DOULIERY / AFP)