États-Unis : le Texas heurté de plein fouet par l'épidémie de Covid-19

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
États-Unis : le Texas heurté de plein fouet par l'épidémie de Covid-19
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Vahramian, B. Laigle, A. Sangouard, L. Setyon, K. Sullivan, A. Monange - France 2
France Télévisions

Aux États-Unis, certains États paient un lourd tribut dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. C'est le cas du Texas, qui s'est souvent montré laxiste.

Des stades de football remplis et sans masque, des restaurants où chacun fait comme il veut, un taux de vaccination très bas... Le Texas (États-Unis) paye-t-il aujourd'hui ses choix en matière de gestion de l'épidémie de Covid-19 ? C'est dans les hôpitaux que l'explosion des cas se mesure. Depuis des semaines, les lits de réanimation sont pleins, et l'attente aux urgences est considérable. "Les gens mettent des heures à être admis, je n'ai jamais vu ça", déplore un soignant.

Des parents manifestent contre le port du masque à l'école

Le Texas est le premier État d'Amérique en nombre de cas. Les hospitalisations d'enfants ont par ailleurs été multipliées par deux depuis l'été. Le gouverneur s'était opposé au port du masque dans les écoles. Pour une mère dont la fille est malade, la colère domine. "Je ne comprends pas ces autorités qui s'en fichent de savoir si les gens vivent ou meurent", fustige-t-elle. Mais d'autres parents texans, malgré les chiffres, manifestent contre le port du masque obligatoire à l'école. De plus, la hausse des cas de Covid-19 n'a pas poussé les Texans à se faire plus vacciner. Seuls 50 % de la population est vaccinée dans cet État, le moins protégé des États-Unis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.